mis à jour le

RFI la radio nomade : Héros de l’intoxication

Décidément sur RFI  quand le ridicule ne tue plus, il nourrit la haine contre l’armée malienne, voire contre le Mali un et indivisible. Cette radio déjà dans les années 90 avait pris fait et cause dès le départ pour les groupes irrédentistes et rebelles touareg sous la houlette de ses amazones : Muriel Pomponne et autres transformées en porte paroles. En 2013, rien n’a changé, même si l’égérie des années 90 a pris de l’âge sans pour autant lâcher du lest, une autre génération a pris le relais, comme Marie Pierre Aulphand (celle-là même qui a été chassée de RDC pour les mêmes raisons) et autres.

Marie Pierre Aulphan

 

En effet, prenons un seul élément parmi tant d’autres pour illustrer nos propos. Dans la matinée du vendredi 22 mars 2013, RFI passe en boucle une information selon laquelle  » des militaires maliens ont effectué une razzia dans des campements nomades à In Tillit dans la région de Gao. Ils brûlent tout, arrêtent les hommes, les attachent devant femmes et enfants, leur bandent les yeux... les amènent... puis on entend des coups de feu. Ils sont venus avec des chars, des BRDM. Ils ont tiré sur les habitants avec les BRDM, des 4X4 et des armes très noires. Ils ont sorti des sachets qu’ils ont vidés dans des puits. Ils parlaient bambara etc.  » et patati et patata...

 

Ces propos sont de la bouche d’un supposé rescapé berger touareg (le fameux berger touareg icône de la propagande indépendantiste !) berger témoin de tout cela et opportunément interviewé par Marie Pierre Aulphand par téléphone le jour même !

 

Alors questions à RFI et à sa Direction :

 

La journaliste a-t-elle identifié formellement son interlocuteur ?

 

Peut-elle nous édifier à ce propos ?

 

Son fameux berger rescapé parle si parfaitement le français, peut-elle nous éclairer sur cet état de fait ?

 

Il fait mention de tirs de chars et de BRDM contre les habitants pour les détruire, Marie-Pierre Aulphand  connaît-elle seulement un BRDM ? En a-t-elle vu dans sa vie ?

 

A-t-elle une idée du type d’habitations des campements ?  Béton ou pisée ?

 

Le faux berger est catégorique : «  C’est l’armée malienne, car ils parlaient bambara « . Dans cette zone certes il y a l’armée malienne, mais aussi l’armée nigérienne, l’armée française, et une bonne partie de l’armée malienne est touareg, les patrouilles sont mixtes, mais le fameux berger a entendu parler bambara par des soldats de nationalités différentes ! Comment la journaliste peut-elle expliquer cette incongruité ?

 

Soyons sérieux ! La déontologie journalistique exige plus que cela ! Le journaliste doit éviter de prendre ses désirs pour la réalité et s’en tenir aux faits avérés.

 

Si depuis son expulsion de RDC elle a pris l’habitude de commenter les événements survenus dans ce pays depuis Paris ou Nouackchott, elle en fait de même pour le Nord du Mali. Il est aisé de comprendre que ce fameux interlocuteur téléphonique téléphonait du Burkina ou de la Mauritanie, ce n’était pas un berger mais bien un cadre du MNLA terroriste passé maître dans l’art de l’intoxication et de la désinformation, ces terroristes qui tiennent sous hypnose ces amazones de RFI.

 

Pendant ce temps les terroristes du MNLA détroussent et égorgent de paisibles citoyens, enlèvent des gens, infestent les puits, brûlent des casernes comme à Gossi, punissent tous ceux qui n’épousent pas leur cause, RFI est sourde et aveugle, donc n’en dira rien !

 

Pendant ce temps le Conseil des droits de l’homme de l’ONU adopte à Genève le 21 mars 2013 une résolution sur le Mali qui  » condamne les exactions et les abus commis dans le pays en particulier dabs sa partie nord par notamment les rebelles, les groupes terroristes et les autres réseaux de criminalité transnationale organisés « . RFI n’a toujours rien vu, ni entendu, et n’en dira encore rien !

 

Quel gâchis pour ce grand pays, dont le Président vient de poser l’acte du siècle en déclenchant l’opération Serval ! L’audiovisuel public français rame à contre courant depuis bien longtemps, fasciné par «  les hommes bleus« .

 

Mamadou DABO

 

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

RFI

AFP

Amnesty appelle Kinshasa

Amnesty appelle Kinshasa

AFP

Cameroun: 10 ans de prison ferme pour le journaliste de RFI Ahmed Abba

Cameroun: 10 ans de prison ferme pour le journaliste de RFI Ahmed Abba

AFP

Cameroun: peine de mort requise contre un journaliste de RFI

Cameroun: peine de mort requise contre un journaliste de RFI

radio

AFP

RDC: un journaliste de la radio d'Etat tué dans le Nord-est

RDC: un journaliste de la radio d'Etat tué dans le Nord-est

AFP

Gambie: les autorités ferment

Gambie: les autorités ferment

AFP

Mali: libération d'un animateur radio dont la détention a été marquée par de violents heurts

Mali: libération d'un animateur radio dont la détention a été marquée par de violents heurts