mis à jour le

Délestage récurrent à Bamako : Des raisons inavouées

Les Maliens ne savent plus à quel saint se vouer. Ils en ont marre de la situation nauséabonde qu'ils vivent depuis bientôt un mois. La coupure intempestive de l'électricité qui en plus de la chaleur torride est en train de griller leurs appareils achetés à prix d'or. Pourtant, après l'interconnexion avec la Côte d'Ivoire, il nous a été promis monts et merveilles. Qu'en est-il réellement alors ?

N'ayant aucun argument solide à convaincre les populations, les responsables se cachent désormais derrière notre confrère respecté de la cellule de communication Tiona Mathieu Koné. Qui donne toujours des raisons qui deviennent finalement inconcevables pour le citoyen lambda. Il s'agit de travaux de réglage, de stratégie de desserte ou encore de manque d'argent. Pourtant, le ministre Alfa Bocar Nafo était parvenu à convaincre la BID à débloquer des sommes faramineuses pour nous éviter de tel scénario. Où est cet argent ?

Pire, à EDM SA, tous les agents sont presque «exonérés», car ils utilisent l'électricité à hauteur de souhait. De ce constat se greffe, la gestion calamiteuse des recouvrements. Notamment le crédit plus accordé à l'arrangement qu'au payement correct dans toutes les agences d'EDM SA. Les petits agents en arrivant disent : «Le chef nous a dit si tu peux donner telle somme tu ne seras plus coupé sinon nous enlevons ton compteur...» Aussi, de fausses augmentations d'ampérage à ceux qui refusent les dessous de table sont monnaies courantes.
Alors, tout en continuant à nous étouffer, EDM SA a augmenté graduellement le tarif de l'électricité. Pour quelle fin ? Il nous a été dit de remédier les problèmes de manque d'argent afin de nous éviter le scénario que nous vivons, le délestage récurrent. Des raisons inavouées.

Ce qui est marrant dans toute cette affaire, c'est que le ministre actuel Makan Aliou Tounkara maîtrise cette boite comme la pomme de sa main. Nommé politiquement à la tête de ce département, au lieu de chercher à se faire valoir, il met le pied dans le plat. Il limoge Djitteye qui malgré les problèmes s'en sortait au mieux. Il le fait remplacer par un autre homme politique Tidiani Kéïta qui depuis patauge. Que Dieu sauve le Mali !

Ousmane COULIBALY

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

Bamako

AFP

Mali: fermeture des bureaux du producteur d'or Randgold

Mali: fermeture des bureaux du producteur d'or Randgold

Liberté publique

Le Mali se dirige t-il vers une «IBKcratie»?

Le Mali se dirige t-il vers une «IBKcratie»?

AFP

Mali: un mort et des blessés dans des heurts

Mali: un mort et des blessés dans des heurts