mis à jour le

Michel Djotodia : Du Bozizé sans Bozizé ?

Plus que jamais, la République centrafricaine vient de confirmer qu'elle est bel et bien un pays d'instabilité chronique. De David Dacko (1959-1965) à  Ange-Félix Patassé (1993-2003) en passant par Jean-Bedel Bokassa (1965-1979) et André Kolingba (1981-1993), tous sont parvenus au pouvoir, le fusil à la main, avant de le quitter, le canon de l'arme sur la tempe.  Et le cercle vicieux n'est pas prêt de s'estomper.  Aujourd'hui, c'est François Bozizé, lui aussi, qui s'en va comme il est venu. Place maintenant à Michel Djotodia. Ainsi donc, va la Centrafrique où un clou  chasse un autre. Mais ce qui vient d'arriver au président ne surprend guère, car on a tous vu le coup venir.

L'Observateur Paalga

Ses derniers articles: Algérie: c'est Bouteflika lui-même qui organise la détestabilisation  Et maintenant les émeutes du courant  Sommet Afrique-Etats-Unis: les moutons noirs de Washington 

Bozizé

AFP

La Centrafrique en proie aux violences depuis la chute de Bozizé

La Centrafrique en proie aux violences depuis la chute de Bozizé

AFP

Centrafrique: le fils Bozizé remis en liberté provisoire

Centrafrique: le fils Bozizé remis en liberté provisoire

AFP

Centrafrique: arrestation du fils de l'ex-président Bozizé

Centrafrique: arrestation du fils de l'ex-président Bozizé