mis à jour le

Gdeim Izik : le procès reprend vendredi

C'est ce vendredi que reprend le procès à Rabat de 24 activistes proches du Polisario, accusés de l'assassinat il y a plus de deux ans, de 11 membres des forces de l'ordre marocaines dont les corps ont été cruellement mutilés. Les faits remontent au 8 novembre 2010, lorsque les forces de l'ordre marocaines sont intervenues pour démanteler un campement dressé à Gdeim Izik, près de la ville de Laâyoune au Sahara occidental. Les tentes avaient été dressées depuis un mois par des habitants en colère qui exigeaient des emplois et des logements. Maintenu ouvert par les autorités pour permettre l'approvisionnement des protestataires, le camp a été progressivement investi par des activistes proches du Polisario, le front qui lutte depuis l'Algérie voisine pour l'indépendance de la région du Sahara occidental. Lors du démantèlement du camp, les forces de l'ordre n'étaient pas armées. Une erreur qui allait coûter la vie à 11 d'entre eux, dont l'un appartenait à la protection civile.

procès

AFP

«Biens mal acquis»: Teodorin Obiang demande le renvoi de son procès

«Biens mal acquis»: Teodorin Obiang demande le renvoi de son procès

AFP

Des premières plaintes au procès Obiang, l'affaire des "biens mal acquis"

Des premières plaintes au procès Obiang, l'affaire des "biens mal acquis"

AFP

Maroc: report du procès de 25 Sahraouis

Maroc: report du procès de 25 Sahraouis