mis à jour le

Sahara : Ross reprend son bâton de pèlerin en Afrique du Nord

Le médiateur de l'Onu pour le Sahara, Christopher Ross reprendra ce mercredi, son bâton pèlerin pour une énième tentative de convaincre les parties au conflit du Sahara Occidental, de s'asseoir à la table des négociations directes. Après s'être rendu il y a plus d'un mois dans les capitales des pays du groupe des amis du Sahara Occidental (Washington, Moscou, Paris, Madrid, Londres) ainsi qu'en Allemagne et en Suisse pour solliciter un soutien international à sa démarche, Ross devrait à présent reprendre ses contacts avec les parties directement concernées par le conflit (Maroc, Algérie, Mauritanie et le Front Polisario). Le but de la nouvelle tournée en Afrique du Nord, est de préparer une "possible reprise des négociations directes" sur le conflit du Sahara, dont la solution "devient plus urgente que jamais" au regard du "risque accru d'instabilité au Sahel", comme l'a expliqué vendredi à New York, le porte-parole adjoint de l'ONU, Eduardo Del Buey.
L'objectif du voyage de Ross qui s'étend du 20 mars au 3 avril prochain, a-t-il précisé, est de préparer la "prochaine étape dans le processus de négociations et une reprise possible des négociations directes pour parvenir à une solution politique mutuellement acceptable".

sahara

AFP

Nouvelles turbulences au Sahara occidental

Nouvelles turbulences au Sahara occidental

AFP

Sahara occidental: le Front Polisario toujours sur le qui-vive

Sahara occidental: le Front Polisario toujours sur le qui-vive

AFP

Polisario: "Toutes les options sont ouvertes" au Sahara occidental

Polisario: "Toutes les options sont ouvertes" au Sahara occidental

Afrique

AFP

Afrique du Sud: un homme inculpé pour avoir voulu tuer des membres du gouvernement

Afrique du Sud: un homme inculpé pour avoir voulu tuer des membres du gouvernement

AFP

Afrique du Sud: nouvelle manifestation contre Zuma

Afrique du Sud: nouvelle manifestation contre Zuma

AFP

Afrique du Sud: coup d'arrêt pour le futur programme nucléaire

Afrique du Sud: coup d'arrêt pour le futur programme nucléaire