mis à jour le

Des membres de la famille Kadhafi réfugiés à Oman après l'Algérie

Des membres de la famille de l'ancien dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, se sont installés au sultanat d'Oman après avoir quitté l'Algérie où ils s'étaient réfugiés en août 2011, a annoncé lundi à Doha le ministre libyen des Affaires étrangères, Mohamed Abdelaziz.

"Une partie de la famille (Kadhafi) s'est déplacée à Oman", a déclaré à des journalistes le ministre, présent à Doha pour un sommet arabe, prévu mardi, sans préciser leur nombre, ni la date de leur arrivée dans leur nouveau pays d'accueil.

Il confirme ainsi des informations de la presse omanaise selon lesquelles Mascate a accordé, pour "des raisons humanitaires", l'asile à des membres de la famille de l'ex-dirigeant libyen, dont sa veuve, Safia.

"Le sultanat a accordé l'asile à la famille de Kadhafi (...) pour des raisons purement humanitaires", a indiqué dimanche le quotidien Al-Chabiba de Mascate en citant "un responsable du ministère omanais des Affaires étrangères".

Cette mesure ne concerne que les femmes et les enfants de moins de 18 ans du clan Kadhafi, a ajouté le journal en citant des sources libyennes non identifiées, précisant qu'il leur est interdit "toute activité politique ou médiatique" dans le sultanat.

"Ils se trouvent depuis octobre dans le sultanat", affirme le journal.

Jeudi, l'ambassadeur algérien en Libye, Abdelhamid Bouzaher, avait révélé que les membres de la famille de Mouammar Kadhafi, réfugiés en Algérie, avaient quitté ce pays "depuis longtemps", sans préciser leur destination.

"Une annonce officielle sera faite prochainement sur l'installation de cette famille dans le sultanat d'Oman, un pays ami", a indiqué lundi le ministre libyen des Affaires étrangères.

Safia et trois enfants de l'ancien dictateur -Aïcha, Hannibal et Mohamed- avaient trouvé refuge en août 2011 en Algérie après la chute de Tripoli aux mains des rebelles. Un autre de ses fils, Saadi, s'est réfugié au Niger en septembre de la même année.

Trois autres fils de Mouammar Kadhafi sont morts depuis le début du conflit en février: Mouatassim a été tué dans la région de Syrte, Seif al-Arab est mort en avril dans un raid de l'Otan et Khamis est mort dans les combats en août.

Seul Seif al-Islam, 41 ans, longtemps présenté comme successeur potentiel de son père, a été arrêté en novembre 2011 en Libye où il attend d'être jugé.

AFP

Ses derniers articles: Le salon Livre Paris  Mauritanie: la révision constitutionnelle soumise  Wilmots (Côte d'Ivoire): "Voir si mon estomac est costaud" 

famille

AFP

Afrique du Sud: la famille Mandela déchirée par l'héritage ANC

Afrique du Sud: la famille Mandela déchirée par l'héritage ANC

AFP

Rejoindre les Etats-Unis: une famille soudanaise entre peurs et espoirs

Rejoindre les Etats-Unis: une famille soudanaise entre peurs et espoirs

AFP

Tunisie: la famille d'un opposant assassiné exige "la vérité"

Tunisie: la famille d'un opposant assassiné exige "la vérité"

kadhafi

Libye

Cinq ans après, tuer Mouammar Kadhafi était une erreur

Cinq ans après, tuer Mouammar Kadhafi était une erreur

AFP

En Libye, le Livre vert de Kadhafi aux oubliettes

En Libye, le Livre vert de Kadhafi aux oubliettes

AFP

La Libye toujours en crise, cinq ans après la mort de Kadhafi

La Libye toujours en crise, cinq ans après la mort de Kadhafi

réfugiés

AFP

Le Cameroun a rapatrié "de force" plus de 2.600 réfugiés nigérians

Le Cameroun a rapatrié "de force" plus de 2.600 réfugiés nigérians

AFP

Au Soudan, les humanitaires débordés par l'afflux de réfugiés

Au Soudan, les humanitaires débordés par l'afflux de réfugiés

AFP

Soudan: plus de 30.000 réfugiés sud-soudanais depuis début 2017

Soudan: plus de 30.000 réfugiés sud-soudanais depuis début 2017