mis à jour le

REACTIONS…. Après le match Sénégal/Angola

MAITRE AUGUSTIN SENGHOR PDT FSF

« Maintenant, il doit il y avoir une remise en cause »


Les joueurs étaient abattus, ils ne pouvaient pas parler. Mais nous avons discuté avec eux et leur avons fait comprendre que ce n'est qu'un tournoi. Donc, ce n'est pas tous les matchs que nous pouvons gagner. Le match était à portée de main, mais la victoire leur a échappé en fin de rencontre. La Guinée a relevé le défi de l'organisation et de l'ambiance. Ils en avaient fait un challenge et ils l'ont réussi. S'il y a quelqu'un qui a mal de ce résultat, c'est bien les guinéens qui ont tout donné pour la victoire des Lions. Les guinéens ont montré qu'ils étaient un peuple frère. Maintenant, il doit il y avoir une remise en cause pour plus les motiver à porter le maillot national. Le joueur doit savoir qu'il doit fournir les mêmes efforts en équipe nationale qu'en club. L'équipe nationale, c'est avant tout une question de patrie. C'est à nous aussi d'aider ces joueurs à retrouver une bonne psychologie. Les joueurs ont des potentiels, mais il faut des concertations pour booster les choses pour que la mayonnaise puisse prendre.

MOMO DIAME CAPITAINE DES LIONS
« Si on marquait ce deuxième but.... »


On n'est pas rentré dans le match. On a joué un peu comme on peut le dire dans l'air. A partir du moment que tu joues contre une équipe qui est bien en place, qui reste devant sa défense et que tu ne changes pas le rythme, ça devient compliqué. Heureusement qu'on a marqué un but en premier mi-temps. Si on marquait ce deuxième but, ça allait nous libérer un peu. On va travailler pour faire le nécessaire pour se qualifier. Il y a forcément des regrets quand on fait un match nul à domicile. La possibilité de conserver la première place était à notre porté, mais on a loupé l'opportunité. C'est vrai qu'il y a des regrets, mais on va rester positif pour revenir fort.

ALAIN GIRESSE COACH DES LIONS

Les causes de notre faux pas ? La chaleur a peut être joué là-dessus, surtout quand on joue contre des joueurs athlétiques comme ceux de l'Angola. Donc, si on peut trouver une explication à ce résultat, peut être c'est à ce niveau. On aurait dû être agressifs dans tous les sens du terme, sur le plan défensif et offensif. Rien n'est fini, il faut se remobiliser, oublier et replonger. Mais avoir une grande lucidité sur le match aussi est très important. Chacun, maintenant chez lui, doit se remettre en question, par rapport au match.

GUSTAVO FERRIN COACH ANGOLAIS
« On pouvait remporter ce match »


C'est un bon résultat, si le penalty qu'on a eu était accordé. Sinon on voulait gagner cette rencontre. A cause de la jeunesse de mon équipe, on a été un peu nerveux au début. La deuxième mi-temps nous a permis de nous recadrer dans le terrain. Et on a joué mieux que lors de la première période. Le Sénégal a pris l'avantage sur son but, mais on pouvait remporter ce match. Le Sénégal à de grands joueurs avec plus de compétitions dans les jambes que nous. Parce que nous sommes en début de saison chez nous. Et ceux qui sont en Europe sont justes dans la deuxième partie de leurs championnats. On a travaillé dur pour obtenir ce résultat. Le travail continuera pour nous.

Propos recueillis par Issiaka TOURE, envoyé spécial à Conakry