mis à jour le

Egypte: vives réactions de l'opposition à des menaces de Morsi

L'opposition et plusieurs journaux égyptiens ont vivement réagi lundi à des propos du président islamiste Mohamed Morsi menaçant de prendre des mesures contre les hommes politiques qui seraient responsables de violents affrontements devant le siège des Frères musulmans.

"Si les enquêtes prouvent que certains hommes politiques sont impliqués, des mesures nécessaires seront prises contre eux, quel que soit leur niveau", a dit M. Morsi, dans des déclarations diffusées la veille sur son compte twitter ainsi que par la télévision d'Etat.

"Si je dois faire ce qu'il faut pour protéger ce pays, je le ferai et je crains d'avoir à le faire bientôt", a-t-il poursuivi, ajoutant qu'il "couperait les doigts" de ceux qui chercheraient à porter atteinte à la sécurité du pays.

Ces propos font suite à de violents affrontements vendredi entre manifestants proches de l'opposition et islamistes devant le siège du mouvement des Frères musulmans dans la banlieue du Caire, qui ont fait 160 blessés.

Les deux camps se rejettent la responsabilité de ces événements, qui traduisent les vives tensions politiques qui continuent de diviser le pays deux ans après la chute du président Hosni Moubarak.

M. Morsi, issu des Frères musulmans, n'a pas désigné de personne ou de parti en particulier, mais s'en est pris à "ceux qui voudraient montrer que l'Etat est faible" et se servent de la presse pour "inciter à la violence".

"On peut s'attendre au pire. Les menaces de Morsi signifient la mort de l'Etat de droit. Il démontre qu'il est le président des Frères musulmans seulement", a déclaré à l'AFP Khaled Daoud, porte-parole du Front du salut national (FSN), la principale coalition de l'opposition.

"Le président Morsi s'active toujours quand les Frères musulmans sont sous pression, mais ne fait rien quand ce sont ses partisans qui attaquent des opposants", estime quant à lui Abdel Ghafar Shokr, un des dirigeants du FSN.

Plusieurs journaux indépendants ont dénoncé dans les propos de M. Morsi une menace de prendre des mesures exceptionnelles contre la presse et les responsables de l'opposition.

Pour le quotidien al-Watan, ils sont une "menace pour opposition", tandis que le journal al-Masry al-Youm accuse le président de vouloir "prendre des mesures d'exception" contre ses opposants et de chercher à intimider les médias.

AFP

Ses derniers articles: Burkina: 4.000 morts du paludisme dont 3.000 enfants en 2016  Kenya: l'écrivaine Kuki Gallmann blessée par balle  Centrafrique: négociations sans précédent en vue du désarmement des milices 

réactions

AFP

Maroc: réactions partagées sur l'interdiction de la vente de burqa

Maroc: réactions partagées sur l'interdiction de la vente de burqa

AFP

Amertume au Cameroun devant le peu de réactions aux attaques de Boko Haram

Amertume au Cameroun devant le peu de réactions aux attaques de Boko Haram

DIRECT

Nous sommes tous en deuil

Nous sommes tous en deuil

menaces

AFP

Quelque 60% des primates menacés d'extinction

Quelque 60% des primates menacés d'extinction

AFP

Kenya: les médecins menacés de licenciement s'ils ne cessent pas leur grève

Kenya: les médecins menacés de licenciement s'ils ne cessent pas leur grève

AFP

Mobilisation pour sauver les guépards, menacés d'extinction

Mobilisation pour sauver les guépards, menacés d'extinction

Morsi

AFP

Egypte: la justice annule une peine de prison

Egypte: la justice annule une peine de prison

AFP

Egypte: la Cour de cassation annule la peine de mort pour Morsi

Egypte: la Cour de cassation annule la peine de mort pour Morsi

AFP

Egypte: Morsi écope de 20 ans de prison, premier verdict définitif

Egypte: Morsi écope de 20 ans de prison, premier verdict définitif