mis à jour le

Pour refus d’obtempérer : Un policier de la CCR tire 7 coups de feu sur un taxi

C’est arrivé le vendredi dernier aux alentours de 10 heures, à Bamako-coura au  carrefour situé en face de l’UNTM. Au motif que le taximan a refusé d’obtempérer au coup de sifflet d’un premier policier, un second  tire des coups de feu dans les roues de son engin. 

Le taxi

Le vendredi dernier, aux alentours de 10 heures, les populations de Bolibana et de Bamako-coura ont été surprises d’entendre des coups de feu du côté du carrefour situé en face de l’UNTM.  Tout le monde a alors pensé aux coups de feu tirés le jour du coup d’Etat du 22 mars 2012, dont c’était comme par coïncidence le premier anniversaire. C’est ainsi que des gens accoururent de partout ; chacun voulant savoir ce qui se passe. Arrivés sur les lieux suite à l’appel d’un voisin, nous avons vu un policier qui tentait de mettre des menottes aux mains du conducteur d’un taxi qui se débattait, pour refuser qu’on lui mette les fers. Aussi nous avons compris que le policier de la Compagnie de circulation routière (CCR), en faction à cet endroit, venait d’immobiliser le taxi en tirant sept balles en direction de ses roues. Il voulait maintenant arrêter le chauffeur – un passager était également dans le taxi – qui ne comprenait pas pourquoi un tel acharnement. Quel délit a-t-il pu commettre pour mériter une telle furie de la part d’un agent des forces de l’ordre ?

Sortis en masse des quartiers environnants comme des fourmis, les jeunes se sont tout de suite opposés à ce que le taximan soit menotté. Ce qui donna lieu à quelques jets de pierre en direction du lieu de l’incident. Face à leur infériorité numérique, les deux autres policiers, en faction à cet endroit, demandèrent du renfort du côté du Groupement mobile de sécurité (GMS), dont le QG se trouve à N’Tomikorobougou.

Après avoir interrogé le taximan et fouillé le coffre du véhicule qui contenait en tout et pour tout une simple machine à coudre, le conducteur et son engin furent emmenés au GMS. Cela  sous les yeux d’une population révoltée dont le désir était d’en découdre avec le policier auteur des coups de feu qui, heureusement, n’ont pas fait de victime. Certainement que la Compagnie de circulation routière prendra les sanctions qu’il faut en de pareilles circonstances. En tout cas, les jeunes présents sur les lieux, ce jour-là, soutenaient ne pas comprendre qu’on puisse tirer inutilement des balles (7 coups selon des témoins) sur un taxi au motif qu’il n’a pas obtempéré pour régler...une note inférieure à 1000 F CFA. Quel gâchis ! Des balles qui auraient pu servir pour traquer des jihadistes, selon plusieurs personnes qui ont assisté à la scène.

Considéré comme victime d’un harcèlement, le taximan avait été pris en sympathie par les jeunes qui, sans l’arrivée à temps des renforts, allaient faire regretter à l’agent de la CCR son geste inapproprié. Surtout au milieu des populations et en cette période de vacances scolaires où des dizaines d’enfants jouaient tranquillement dans le jardin situé en face.

Il s’agit maintenant pour le ministre de la sécurité intérieure et de la protection civile de donner toute l’information aux populations quant au sort réservé à ce policier à la gâchette trop facile. En tout cas, c’est un grave incident qui a été évité de justesse. La population avait justement exigé la présence de l’ORTM afin que cet incident soit porté à la connaissance de l’opinion nationale. Il semble que celui-ci soit arrivé en retard. En tout cas, après que le taxi fut embarqué pour le GMS.

Mamadou FOFANA

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

refus

Actualités

Refus de Sanogo de comparaître : Quand un général se braque !

Refus de Sanogo de comparaître : Quand un général se braque !

Rodolph TOMEGAH

Evangelos Patoulidis: A 12 ans, ce petit prodige dit non au Barça !

Evangelos Patoulidis: A 12 ans, ce petit prodige dit non au Barça !

Rodolph TOMEGAH

MC Alger: Nabil Maâloul n’en veut pas

MC Alger: Nabil Maâloul n’en veut pas

feu

AFP

Gabon: le président Bongo déclaré réélu, l'Assemblée en feu

Gabon: le président Bongo déclaré réélu, l'Assemblée en feu

AFP

Afrique du Sud: feu vert pour une action collective de dizaines de milliers de mineurs malades

Afrique du Sud: feu vert pour une action collective de dizaines de milliers de mineurs malades

AFP

Afrique du Sud: Zuma sous le feu des critiques après son revers devant la justice

Afrique du Sud: Zuma sous le feu des critiques après son revers devant la justice

taxi

Vroum Vroum

Au Somaliland, les parents offrent des taxis à leurs enfants pour les empêcher d'émigrer

Au Somaliland, les parents offrent des taxis à leurs enfants pour les empêcher d'émigrer

AFP

Afrique du Sud: 15 ans de prison pour 8 policiers qui avaient tué un chauffeur de taxi mozambicain

Afrique du Sud: 15 ans de prison pour 8 policiers qui avaient tué un chauffeur de taxi mozambicain

AFP

Afrique du Sud: huit policiers reconnus coupables du meurtre d'un taxi mozambicain

Afrique du Sud: huit policiers reconnus coupables du meurtre d'un taxi mozambicain