mis à jour le

Visite du parti socialiste français au siège de l’Adema-Pasj : L’avenir meilleur passe par la coopération entre socialistes

L'Adéma-PASJ, a accueilli  la semaine dernière deux ténors du Parti Socialiste. Il s'agit du Premier secrétaire général du Parti Socialiste  Français, M. Harlem DESIRE et de son homologue sénégalais Ousmane  Tanor Dieng, Homme de droit, ancien ministre du Président Diouf et candidat à l'élection présidentielle de 2007 au Sénégal. L'objectif était de promouvoir la coopération entre les deux partis, membres de l'Internationale Socialiste, une organisation mondiale des partis sociaux démocrates qui, regroupe aujourd'hui au moins  170 partis politiques. C'était le 14 mars dernier au siège national du parti de l'abeille sise à Bamako-Coura.
La visite rendue en mi mars à l'Adema-PASJ par les  deux grosses pointures du parti Socialiste, s'inscrivait  dans la droite  ligne de la coopération et du partenariat. Pour les héritiers de l'ancien Président  français, François Mitterrand  et l'ancien Président de la République du Sénégal, Abdou Diouf, il faut à tout prix ½uvrer pour une société où les droits de l'homme seront respectés, plus juste et plus équitable. Ce qui passe par la coopération. « La seule voix qui offre quelque espoir d'un avenir meilleur pour toute l'humanité », aimait marteler l'ancien Secrétaire Général de l'ONU, Koffi ANAN.
Souci vraisemblablement assumé par les socialistes. En effet, au cours de ladite rencontre, plusieurs sujets liés à la vie du Mali sont passés au crible. Il s'agit des préoccupations  sociales, politiques avec à la clé l'organisation d'élections libres, transparentes et crédibles.Mais aussi et surtout la relance de l'économie.
D'entrée de jeu, le Président du parti de l'abeille M. Iba N'DIAYE a souhaité la bienvenue aux visiteurs venus de la France de Hollande sauveur du Mali  et  du Sénégal, pays de la Téranga et du métissage culturel qu' a longtemps incarné le Président Senghor.
Ces deux personnalités politiques demeurent plus que jamais  un symbole pour leur pays. D'abord le Président Senghor, un catholique fervent a dirigé son pays  à forte majorité musulmane 20 ans durant sans le moindre conflit religieux.
Ensuite, le Président François Hollande, lui aussi socialiste bon teint, en sauvant le Mali de la dérive Djihadiste sauve du coup une grande partie de l'humanité. C'est pourquoi, le Président de l'Adema n'a pas manqué de saluer son initiative dans le cadre de la lutte antiterroriste. Selon lui, cet appui envers le peuple malien restera dans les annales de l'histoire du Mali.
Dans son intervention le Premier  secrétaire du Parti Socialiste français dira qu'après l'étape militaire, la société civile et les forces politiques doivent se préparer pour remettre elles-mêmes la phase de la démocratie et celle du développement. C'est le sens de la coopération du Parti Socialiste.
M. Ousmane Tanor Dieng préfère tirer sur le cordon de la sonnette. Il s'agit pour lui de faire  une mise en garde  contre  l'organisation de mauvaises élections, c'est-à-dire bâclées ou encore frauduleuses. Pour lui, elles doivent être transparentes et incontestés pour tourner la page de la crise.
Mountaga DIAKITE

visite

AFP

Christine Lagarde en visite au Bénin, prévoit une croissance de 6%

Christine Lagarde en visite au Bénin, prévoit une croissance de 6%

AFP

Visite d'Edouard Philippe au Maroc: objectif Afrique

Visite d'Edouard Philippe au Maroc: objectif Afrique

AFP

Burkina: le Conseil de sécurité boucle

Burkina: le Conseil de sécurité boucle

socialiste

Djamila Ould Khettab

Samia Ghali, la rebelle d’origine algérienne du Parti socialiste

Samia Ghali, la rebelle d’origine algérienne du Parti socialiste

Reuters

Ifop : Le Parti socialiste n'a plus la cote auprès des Français

Ifop : Le Parti socialiste n'a plus la cote auprès des Français

Reuters

Ifop : Le Parti socialiste n'a plus la cote auprès des Français

Ifop : Le Parti socialiste n'a plus la cote auprès des Français

français

AFP

Lettre aux présidents burkinabè et français

Lettre aux présidents burkinabè et français

AFP

Dans le Sahel, les aviateurs français prêts

Dans le Sahel, les aviateurs français prêts

AFP

Français tué dans un commissariat en Egypte: la famille tente de relancer l'enquête française

Français tué dans un commissariat en Egypte: la famille tente de relancer l'enquête française