mis à jour le

SAINT-LOUIS : Une collusion de pirogues fait 23 morts…

Aucun bilan ne permet de dire exactement le nombre de pécheurs qui ont perdu la vie dans l'incident qui s'est produit samedi matin à la brèche de Saint-Louis. Huit pécheurs ont été retrouvés morts au bord de la berge. Quinze ont été déclarés disparus par les pécheurs, sans compter une dizaine de blessés. Mais, pour plusieurs pécheurs interrogés, le nombre pourrait dépasser les 23 morts annoncés.

Tristesse, émotion et désolation ! Ces mots ne suffissent pour décrire l'ambiance qui régnait dans la Langue de Barbarie hier plus particulièrement à Guet-Ndar ou une dizaine de pécheurs a perdu la vie. Ces pécheurs ont été retrouvés et identifiés au bord de la mer. Assane Sylla, Beya fall, Moustapha Diagne, sidy Pêne, Oumar sow, Idrissa Seck, Coutaye Mbaye et Mor Touré ont été les premiers pécheurs retrouvés sans vie.

L'alerte a été donnée samedi matin avant que des pécheurs volontaires ne prennent les pirogues pour tenter de sauver leurs camarades emportés par la furie des vents violents de la mer. Huit pécheurs ont réussi à sortir de cet incident, huit ont été retrouvés morts et 15 autres auront disparu. « La pirogue de Assane Pomme de la rue Gambetta, avait à bord cinq pécheurs, et tous ont disparu dans la brèche. Idrissa Seck, le capitaine de sa propre pirogue, est décédé lors de la collision. Sur les causes de cet accident, nous pouvons dire qu'il y a eu une grande collision entre trois pirogues. La pirogue d'Aline Syni, de Yague Mar et celle d'Idrissa Seck ont fait une collision au milieu de la bèche. Idrissa Seck a été particulièrement remarqué par sa bravoure. Avant de mourir, il a dit qu'il était venu pour nourrir sa famille. IL a aussi ajouté que tout est selon la volonté de Dieu', informe un témoin.
Dans cette collision, la pirogue d'Aline Syne Diagne a enregistré deux pertes en vie humaine et deux disparus. Dans les trois pirogues, quinze personnes ont été portées disparus. « Nous n'avons plus d'espoir pour ces pécheurs qui ont disparu. Nous pensons qu'ils sont déjà dans les eaux et ne vivent plus »a déclaré Ibrahima Seck du quartier de Dakk à Guet-Ndar. « Nous avons vécu un moment de douleur, avant même que les autres ne viennent nous chercher. Nos amis sont morts devant nos yeux au moment ou plusieurs pécheurs voulaient les sauver » a déclaré Iba Seck pécheur à Guet-Ndar. « J'ai vécu le moment le plus triste de ma vie. Je ne pensais jamais que j'allais rester en vie car des pécheurs plus costauds que moi ont péri devant mes yeux. Le vent était très violent et les pirogues se sont toutes heurtées, avant que les pécheurs ne se dispersent dans le noir, pour se sauver.

...L'Etat appelé à réagir
Les hommes politiques étaient au rendez-vous pour exprimer leur tristesse et leur désaccord pour l'ouverture de la brèche qui continue de faire encore des mains morts. Ahmet Fall Braya, responsable politique à Saint-Louis dira ainsi que « l'Etat doit réagir maintenant pour sauver encore d'autres pécheurs. Depuis 2003, nous sommes en train de crier pour que l'Etat réagisse. Mais, nous n'avons pas senti la détermination des autorités » a indiqué le responsable politique de Saint-Louis. Il s'est dit choqué de cette situation. « Il faut qu'on ceinture la brèche pour sauver nos amis pécheurs. Il faut que l'Etat réussisse à sortir les moyens car des dizaines de pécheurs meurent chaque année. Nous avons perdu plus de vingt pécheurs aujourd'hui. Cette situation est aujourd'hui dramatique. Saint-Louis perd aujourd'hui sa jeunesse. Nous avons vécu un moment de tristesse aggravée par la sourde oreille des autorités. Hier, nous étions avec presque tous les pécheurs au bord du fleuve. Aujourd'hui, on nous annonce leurs décès. C'est une tristesse éternelle que nous vivons aujourd'hui » clame Ahmet Fall Braya.

Pour le maire de la ville de Saint-Louis, le président Macky Sall est préoccupé par cette question. « Ces populations sont de braves gens. Nous les avons vus partir en mer, et le mauvais temps est venu après. Dieu sait que cette brèche est en train de couter très cher à la population saint-louisienne. J'espère qu'après l'incident, tout le monde sera sensibilisé pour que nous puissions aider nos amis pécheurs de la ville. Je sais que le président a fait des pas pour la résolution de la question de la brèche, Mais, je le supplie pour une solution radicale et profonde.


Pour les pécheurs, l'essentiel des leurs qui ont perdu la vie, ne savait pas nager. La plupart vivait dans les régions de Diourbel et Kaolack. Pour le délégué de quartier de Guet-Ndar Djiby Guèye, "plus de trente disparus ont été enregistrés même si les pécheurs ne veulent pas tout dire dans cette affaire".

Ousseynou Diop
REWMI QUOTIDIEN

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

Saint-Louis

AFP

Sénégal: Saint-Louis débute son festival de jazz sous haute surveillance

Sénégal: Saint-Louis débute son festival de jazz sous haute surveillance

AFP

Sénégal: mesures pour que Saint-Louis reste au  patrimoine mondial

Sénégal: mesures pour que Saint-Louis reste au patrimoine mondial

AFP

Sénégal: levée de l'interdiction du festival de jazz de Saint-Louis

Sénégal: levée de l'interdiction du festival de jazz de Saint-Louis

pirogues

Dié BA

Affrontements au large de Yoff: Des pêcheurs venus de Thiaroye blessés, leurs pirogues confisquées

Affrontements au large de Yoff: Des pêcheurs venus de Thiaroye blessés, leurs pirogues confisquées

El hadji Ndiagana MBAYE

PROMOTION DES PIROGUES POUR LA PECHE ARTISANALE : Un constructeur demande à l’Etat de promouvoir la préférence nationale

PROMOTION DES PIROGUES POUR LA PECHE ARTISANALE : Un constructeur demande à l’Etat de promouvoir la préférence nationale

AFP

Sénégal: 8 morts, 15 disparus après le naufrage de pirogues

Sénégal: 8 morts, 15 disparus après le naufrage de pirogues