mis à jour le

Equipe Nationale Idrissa Gana Guèye et Sadio Mané, ces benjamins qui bousculent leurs aînés


- Idrissa Gana Guèye et Sadio Mané, deux des trois joueurs de la sélection olympique (l'autre Zargo Touré) titularisés samedi à Conakry contre l'Angola, ont donné raison à Alain Giresse de leur avoir fait confiance pour cette rencontre éliminatoire de la coupe du monde 2014.
L'ancien pensionnaire des Diambars, positionné dans le même rôle qu'à Lille (élite française), a été la première rampe de lancement de l'effectif sénégalais en manque de génie dans son jeu.

Positionné en libéro du milieu de terrain, il a été sollicité par les défenseurs centraux, Lamine Sané et Bayal Sall, pour faire la première relance.

Très propre dans ses passes et très efficace dans le marquage, le Lillois qui ''travaille à trouver une place de titulaire chez les Lions'', a marqué des points, samedi au stade du 28 Septembre de Conakry où les Lions ont été contraints au nul 1-1 par les Palancas Negras.

Aussi sobre qu'efficace, il a donné du liant au jeu des Lions qui n'ont pas pu compter sur leur capitaine Mohamed Diamé, encore très quelconque.

Au tableau des satisfécits pour le premier match officiel, Idrissa Gana Guèye, qui était déjà un des hommes de base de l'équipe mise en place par Joseph Koto et qui était constituée majoritairement d'anciens pensionnaires de la sélection olympique, se taille la part du lion.

Le Lillois partage cette place avec Sadio Mané, l'ancien Messin qu'on croyait parti en Autriche pour s'enterrer au Red Bulls de Salzburg.

Positionné en milieu gauche en début de partie, Mané qui permutait beaucoup avec Moussa Sow qui a démarré sur le côté gauche, a apporté de la percussion et des décalages dans le jeu, qui ont permis aux Lions de planer sur les Palancas Negras, lors de la première période.

A l'origine du coup franc tiré par Papa Kouly Diop et qui a amené le but de Moussa Sow à la 40-ème minute, le natif de Bambaly (sud) a marqué son territoire.

C'est lui aussi qui a forcé le verrou angolais et qui a donné le second coup franc ayant abouti à la faute de main sanctionnée par un penalty dans la surface angolaise.

Un penalty qui aurait pu permettre aux Lions de prendre le large mais que Demba Ba a raté.

D'ailleurs, le regain de forme de l'équipe angolaise a coïncidé avec sa baisse de régime, matérialisé par une absence de percussion au cours de la 2-ème période de la rencontre.

S'il a encore démontré sa tendresse pour le haut niveau, notamment sur cette faute inutile sur un défenseur angolais qui lui a valu un carton jaune, Sadio Mané a malgré tout démontré qu'il fait partie des hommes sur lesquels Alain Giresse doit pouvoir compter pour mettre sur pied son équipe.

En revanche, Zargo Touré, titularisé au poste d'arrière gauche, a été un des maillons faibles de cette défense sénégalaise qui a encore concédé un but.

Pas convaincant en phase défensive, le défenseur du Havre (ligue 2 française) qui jouait à un poste différent de celui qu'il occupe en club (défenseur central), n'a pas apporté le plus sur les phases offensives, qui aurait permis aux Lions de faire sauter le verrou angolais.
Aps



Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye