mis à jour le

Que devons-nous faire pour tenter de réformer la Gouvernance Internationale?

L’ancien premier ministre tunisien ,Rachid Sfar écrit , sur son profil Facebook , la contribution suivante à l’occasion de la tenue, cette semaine , du FORUM SOCIAL MONDIAL  en Tunisie  . Il propose

                                    ************

Face à la cruauté des guerres, à la multiplication des crises financières, économiques et sociales ,à la paralysie des Institutions internationales devant ces crises, au dépérissement des valeurs de solidarité internationale qui développe une pseudo modernité basée uniquement sur la consommation effrénée de certains au détriment du plus grand nombre de mal nourris, aux inégalités sociales croissantes aussi bien dans les pays riches ( voir le dernier ouvrage de J. Stiglitz sur la montée des inégalités au USA ) que dans les pays pauvres, à la corruption, aux mafias, aux catastrophes naturelles aux défis écologiques, on peut être saisi d'un sentiment d'impuissance.

Mais, en dépit des obstacles, les associations de toutes les nations devrons travailler sérieusement ensemble et avec cohérence afin de dégager un vrai consensus sur les modalités détaillées de la réforme de la gouvernance mondiale pour la rendre plus légitime, plus efficace , plus démocratique et capable de trouver des solutions concrètes aux problèmes communs à toute l’humanité tel que le chômage des jeunes, la pauvreté et la montée des mafias etc…. Nous savons que l'avenir est incertain et que fort probablement il sera différent de ce que nous imaginons ou rêvons. Mais la société civile internationale se doit d’assumer sa responsabilité et tenter de contribuer à créer une communauté mondiale responsable, plurielle et solidaire où le système de gouvernance mondiale réformé sera un outil essentiel pour assurer une relative égalité des chances pour le progrès de toutes les nations notamment grâce à la réforme adéquate du système financier et monétair mondial.
Désormais, Il faut renforcer et mieux organiser le dialogue entre les acteurs capables d'apporter non seulement une réflexion innovante sur la gouvernance mondiale, mais également d'avancer des propositions viables, socialement et politiquement, pour sortir de l'impasse actuelle et porter des propositions consensuelles devant les Assemblées annuelles des Institutions Internationales aujourd’hui inefficaces. Ces propositions devraient être appuyées par des milliards de signatures des citoyens des différentes nations pour démontrer aux gestionnaires de ces institutions internationales et notamment aux responsables des grandes puissances qu’il y a une une forte volonté à l’échelle mondiale qui revendique la construction d’un monde plus humain et des Institutions Internationales qui tentent réellement de remédier aux défis mondiaux communs à tous les peuples, défis qui ne peuvent plus être affrontés par des efforts uniquement au niveau des Etat-nations d’une manière fragmentée……

Rachid Sfar

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes 

gouvernance

Mondial 2014

Les raisons de l'échec de l'Afrique au Mondial

Les raisons de l'échec de l'Afrique au Mondial

Alerte

Pourquoi il est difficile de vaincre Ebola

Pourquoi il est difficile de vaincre Ebola

LNT

Gouvernance locale de Casablanca : Tsunami royal …

Gouvernance locale de Casablanca : Tsunami royal …