mis à jour le

La version de SYNTSHA

Le mercredi 6 mars 2013, le Conseil des ministres du Burkina Faso licenciait le camarade Kaboré Nonguebzanga, attaché de santé en anesthésie au Centre médical avec Antenne chirurgicale (CMA) de Séguénéga au motif de non-assistance à une parturiente décédée le 17 décembre 2012. Il est important ici pour le Syndicat des travailleurs de la Santé humaine et animale (SYNTSHA) de rétablir les faits et situer l'évènement malheureux dans son contexte réel pour éclairer l'opinion publique. On s'en souvient encore, (...) - Société & culture

Sidwaya

Ses derniers articles: Mise en place du Sénat : le président du Faso rencontre l'Eglise protestante  Rwanda : au moins un mort dans une attaque  Egypte : le procès de Moubarak ajourné au 19 octobre