mis à jour le

Centrafrique, que de larmes !

« Qui tue par l'épée périra par l'épée ». Ce passage biblique de Mathieu 36 :52 illustre le sort du président centrafricain, François Bozizé Yangouvonda, déposé le dimanche 24 mars 2013 par les rebelles de la Séléka. Le désormais ex-homme fort de Bangui vient d'entamer le troisième exil de sa vie, du fait de la politique. La loi du talion est ainsi appliquée à l'homme qui s'est fait maître de la République centrafricaine le 15 mars 2003 par un coup d'Etat alors que le président Ange Félix Patassé était alors (...) - Politique