mis à jour le

Afrique-Japon : Les recommandations de l'Union africaine pour la 5ème conférence internationale

La réunion ministérielle préparatoire de la 5ème conférence internationale de Tokyo sur le développement de l'Afrique (TICAD V) s'est tenue à Addis-Abeba en Éthiopie du 14 au 17 mars 2013. Elle intervient après celle des hauts fonctionnaires abritée par le Burkina Faso du 15 au 17 novembre 2012. La délégation du Burkina Faso était conduite par le Ministre d'Etat, Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Régionale, Son Excellence Monsieur Djibrill BASSOLE.

Co-organisée par le gouvernement du Japon, la Commission de l'Union africaine et les partenaires au développement dont le Bureau spécial des Nations Unies pour l'Afrique, le PNUD et la Banque mondiale, cette rencontre a regroupé toutes les parties prenantes au processus de la TICAD.

Elles ont examiné les documents que sont la déclaration et le plan d'action 2013 de Yokohama à soumettre à la TICAD V avec pour souci principal le renforcement des facteurs de développement et de croissance en Afrique. De ce fait, les échanges et recommandations on notamment porté sur les opportunités et les défis relatifs au commerce, à l'investissement et à la promotion du développement des infrastructures pour assurer la croissance.

La contribution de la TICAD V au processus de développement après 2015, année d'échéance des Objectifs du millénaire pour le développement, la transformation des agriculteurs en acteurs principaux de développement ont également fait l'objet d'échange.

Au cours de cette session ministérielle, les participants n'ont pas aussi perdu de vue le fait que tout cela ne peut connaître un début de réalisation que dans un contexte de paix et de sécurité. Pour ce faire, la réunion préparatoire a passé en revue toutes les zones de crise et salué le gouvernement du Japon qui a décidé d'une contribution d'environ 520 millions de dollars pour la paix et la stabilité en Afrique dont 120 millions pour la région sahélo-saharienne durement éprouvée par la crise malienne.

Dans son intervention, le Ministre d'Etat Djibrill BASSOLE a apprécié les préoccupations partagées sur les questions de sécurité, de paix et de stabilité en Afrique. Il s'est appesanti sur la situation au Mali caractérisée entre autres par une absence de l'Etat, le manque d'emploi, le chômage et la pauvreté qui facilitent l'enrôlement des jeunes par les terroristes. Il a souhaité que ces aspects fassent partie des préoccupations africaines lors des assises de Yokohama.

A la fin des travaux de la réunion, les différentes parties ont reconnu à l'unanimité que le décor a été bien planté pour des conclusions judicieuses à la TICAD V, prévue pour se tenir du 1er au 03 juin 2013 à Yokohama au Japon autour du thème : « Main dans la main pour une Afrique plus dynamique. »

Kloutan Abdoul Karim SAMATE
Attaché de Presse
Ambassade du Burkina Faso
Addis-Abeba-Ethiopie

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

conférence

AFP

Conférence sur la Somalie

Conférence sur la Somalie

AFP

Conférence d'entente nationale au Mali: fin de la première phase

Conférence d'entente nationale au Mali: fin de la première phase

AFP

Mali: les ex-rebelles rejoignent la conférence pour la réconciliation

Mali: les ex-rebelles rejoignent la conférence pour la réconciliation