mis à jour le

Nigeria: un ressortissant étranger enlevé à Lagos

Un ressortissant étranger, dont la nationalité n'a pas été précisée, a été enlevé samedi à Lagos, la capitale économique du Nigeria, a indiqué dimanche le consulat des Etats-Unis, sans fournir de précisions.

"Le consulat général des Etats-Unis à Lagos a reçu un rapport indiquant qu'un expatrié a été enlevé sur l'Ile de Victoria (au large de Lagos, NDLR) samedi 23 mars, autour de 23H00 locales", affirme un communiqué du consulat adressé aux ressortissants américains.

Selon le consulat, les autorités locales "ont confirmé cet incident".

Un porte-parole de l'ambassade des Etats-Unis n'a pas fourni la nationalité de la victime.

La police de Lagos, la plus grande ville du pays avec 15 millions d'habitants, située dans le Sud, n'a pu être jointe.

Les victimes d'enlèvements dans le Delta du Niger et d'autres régions du sud du pays sont généralement libérées saines et sauves, après paiement d'une rançon.

Dans le Nord en revanche, les personnes enlevées sont le plus souvent tuées. Le groupe islamiste Ansaru a ainsi affirmé le 11 mars avoir exécuté sept étrangers qu'il détenait.

La secte islamiste Boko Haram affirme détenir sept membres d'une famille française, enlevés le 19 février dans le nord du Cameroun frontalier du Nigeria.

étranger

AFP

Zambie: interdiction aux policiers d'épouser un étranger

Zambie: interdiction aux policiers d'épouser un étranger

AFP

Afrique du Sud: nouvelle attaque contre un commerçant étranger

Afrique du Sud: nouvelle attaque contre un commerçant étranger

AFP

Algérie: Albert Camus, un étranger pour les jeunes de son pays natal

Algérie: Albert Camus, un étranger pour les jeunes de son pays natal

Lagos

AFP

Nigeria: visite inédite

Nigeria: visite inédite

AFP

Nigeria: Lagos paralysée en attendant une visite inédite du président Buhari

Nigeria: Lagos paralysée en attendant une visite inédite du président Buhari

AFP

Colère et frustration dans les embouteillages monstres autour du port de Lagos

Colère et frustration dans les embouteillages monstres autour du port de Lagos