mis à jour le

Deux canadiens ont participé à l’attaque terroriste d’In Amenas

Au moins deux ressortissants canadiens ont participé à l'attaque terroriste contre le site gazier de Tiguentourine, situé à In Amenas. En effet, les restes d'un deuxième ressortissant du Canada ont été identifiés dans les décombres de l'attentat terroriste qui a coûté la vie à 38 otages abattus par les terroristes, au nombre de 32 dont 28 ont été neutralisés par les forces militaires spéciales, lesquels ont pris d'assaut ce site gazier stratégique dans le but d'enlever des otages occidentaux et les emmener au nord du Mali.

Ainsi, selon le,site d'information francophone canadien Lapresse.ca, c'est la Gendarmerie royale du Canada (GRC) qui a indiqué que "la dépouille de ce deuxième Canadien avait été identifiée parmi les corps des hommes accusés d'être des terroristes". "Les policiers n'ont cependant fourni aucun autre détail sur le dossier", précise encore cette source qui rappelle que "la GRC avait confirmé qu'un autre Canadien figurait parmi les individus tués lors de l'assaut du 16 janvier, sans toutefois confirmer s'il s'agissait d'un individu appartenant au groupe de terroristes liés à al-Qaïda ou d'un otage".

Toutefois, les autorités algériennes ont affirmé, juste à la fin d'assaut lancé par l'armée algérienne pour libérer les otages détenus par les terroristes, que  deux ressortissants se trouvaient parmi le groupe de terroristes qui a pris en otage des centaines d'employés du complexe gazier de Tiguentourine. Le ministère canadien des Affaires étrangères n'avait, à l'époque, pas commenté ces informations et s'est contenté uniquement que des enquêteurs de la GRC avaient été dépêchés en Algérie afin de vérifier toutes ces informations.

Algérie Focus

Ses derniers articles: En Algérie, le remaniement accouche d'un gouvernement sans hommes politiques  Un coup d’Etat en Algérie: la folle prédiction israélienne qui amuse les Algériens  Une enquête inédite révèle l'immense patrimoine immobilier parisien de dirigeants algériens 

terroriste

AFP

Burkina: nouveaux dispositifs sécuritaires après une récente attaque terroriste

Burkina: nouveaux dispositifs sécuritaires après une récente attaque terroriste

AFP

Attaque terroriste au Kenya: la version policière remise en cause par des ONG

Attaque terroriste au Kenya: la version policière remise en cause par des ONG

AFP

Côte d'Ivoire: deux soldats jugés pour l'attaque terroriste de Grand Bassam

Côte d'Ivoire: deux soldats jugés pour l'attaque terroriste de Grand Bassam