mis à jour le

mmigration clandestine : Madou Kéita, qui projetait de faire entrer des gens en France avec de faux documents délivrés par les Djihadistes, mis aux arrêts

Les éléments de la commissaire  du 14ème Arrondissement, Assétou Coulibaly, viennent de mettre la main sur Madou Mohamed Kéita,  auteur présumé de plusieurs escroqueries et extorsions de fonds.  Montant du préjudice pour les victimes: plus d’une vingtaine de millions de FCFA. Madou Mohamed Kéïta, qui collaborait avec les jihadistes, obtenait auprès d’eux les précieux documents pour envoyer ces victimes en Russie.

Madou Keïta

Le jeudi 14 mars dernier,  un groupe de treize victimes dont certaines représentées par leurs parents se sont présentées au Commissariat du 14ème  Arrondissement pour porter plainte contre le nommé Madou Mohamed Kéita pour escroqueries multiples et extorsion de fonds.  Elles ont déclaré que le susnommé aurait perçu avec chacun d’eux des sommes variant entre 2 500 000 et 4 500 000 F Cfa dans le dessein de les faire rentrer en France. Malheureusement,  Madou Mohamed Kéita, après avoir perçu ces montants, les a conduits à Moscou (Russie) où il leur a extorqué les sommes d’argent qu’elles portaient sur elles comme argent de poche. Ainsi, lorsqu’il a échoué à les faire rentrer par voie terrestre en France, il leur a retiré leurs passeports en les abandonnant dans des situations très difficiles pour revenir au Mali.
Pendant leur séjour à Moscou en situation irrégulière du fait de la péremption de leurs visas, certaines d’entre elles ont été interpellées par les services d’immigration pour être traduites devant les tribunaux.  Interpellé par les éléments du commissaire Assétou Coulibaly, Madou Mohamed Kéita a reconnu les faits qui lui sont reprochés sans ambages. Ainsi, les policiers ont mené une perquisition minutieuse à son domicile  y découvrir dix sept passeports avec des visas falsifiés, huit  carnets de vaccination pour voyageur, un bordereau de versement à l’Agence BIM Attijariwafa bank du Badialan III en son nom, un appareil photo numérique, un cachet, une trentaine de colis contenant des documents administratifs venant du nord Mali. Ces documents ont été saisis par les limiers  provisoirement pour les besoins de l’enquête.
Interrogé sur lesdits documents, Madou Mohamed Kéïta a déclaré les avoir reçus à Gao courant juin 2012 des mains du Commissaire de la police islamique de Gao, le nommé Alioune Mahamane Touré, lors de sa deuxième mission. Sur le compte susvisé, une réquisition a été délivrée au chef d’Agence de la BIM Attijariwafa bank aux fins de mettre à la disposition de la police la position dudit compte et éventuellement bloquer provisoirement toute opération sur ledit compte. Il semblerait qu’il détient sur ce compte plus de 60 millions de F CFA. Un montant qui a suscité la colère de ses victimes qui ne jurent que d’être remboursées.   Sur les treize personnes abandonnées en Russie par Madou Mohamed Kéita, seules quatre sont revenues au Mali. Les dix autres, restées sur place, vivent dans une situation précaire.
Selon d’autres sources,  il ressort que Madou Mohamed Kéita n’en serait pas à sa première opération du genre. D’ailleurs il s’apprêtait, malgré la situation prévalant au nord du Mali, à envoyer un second  »contingent » de la même manière. Madou Mohamed Kéita a été déféré devant le Parquet.
Bandiougou  DIABATE

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

France

AFP

Une émission de France 24 en arabe interdite au Maroc

Une émission de France 24 en arabe interdite au Maroc

AFP

France et Côte d'Ivoire vont renforcer leur coopération militaire

France et Côte d'Ivoire vont renforcer leur coopération militaire

AFP

Sahel: la France propose

Sahel: la France propose

documents

AFP

Mali: trois civils tués dans le Nord, deux documents en discussion

Mali: trois civils tués dans le Nord, deux documents en discussion

AFP

Des milliers de Burundais en quête de documents pour quitter le pays

Des milliers de Burundais en quête de documents pour quitter le pays

AFP

TV5Monde: les pirates n'ont pas diffusé de documents militaires confidentiels

TV5Monde: les pirates n'ont pas diffusé de documents militaires confidentiels