mis à jour le

Des Tunisiens et Syriens disent Non à l'ingérence dans les affaires intérieures de la Syrie

Dans la journée du samedi 23 mars 2013, des dizaines de tunisiens et syriens se sont rassemblées devant le ministère du tourisme condamnant « la colonisation » de la Syrie et l'ingérence dans ses affaires intérieures.

Mosaique FM

Ses derniers articles: Le procès des 3 Femen devant la cour d'appel aujourd'hui  L’instance administrative des inspecteurs de l’enseignement primaire reprendra ses activités après la réunion avec le ministre  Imed Daimi : il faut examiner les points de discorde loin des tiraillements politiques 

Tunisiens

AFP

Paralympiques: joie, cohue et espoirs au retour des "héros" tunisiens

Paralympiques: joie, cohue et espoirs au retour des "héros" tunisiens

AFP

Nobel: la lutte contre le terrorisme, "une priorité absolue" selon les lauréats tunisiens

Nobel: la lutte contre le terrorisme, "une priorité absolue" selon les lauréats tunisiens

AFP

Corruption: un millier de Tunisiens manifestent contre un projet d'amnistie

Corruption: un millier de Tunisiens manifestent contre un projet d'amnistie

syriens

AFP

Le Soudan, refuge inattendu pour des Syriens fuyant la guerre

Le Soudan, refuge inattendu pour des Syriens fuyant la guerre

AFP

Maroc: le HCR déplore le "refoulement" d'un groupe de réfugiés syriens

Maroc: le HCR déplore le "refoulement" d'un groupe de réfugiés syriens

AFP

Le Maroc menace d'expulser des réfugiés syriens "perturbant" les mosquées

Le Maroc menace d'expulser des réfugiés syriens "perturbant" les mosquées

Affaires

AFP

Libye: le gouvernement d'union prend le contrôle du siège des Affaires étrangères

Libye: le gouvernement d'union prend le contrôle du siège des Affaires étrangères

AFP

Mexicains tués en Egypte: la ministre des Affaires étrangères au Caire

Mexicains tués en Egypte: la ministre des Affaires étrangères au Caire

AFP

Burundi: des étudiants de Bujumbura cherchent leurs affaires "pillées" par la police

Burundi: des étudiants de Bujumbura cherchent leurs affaires "pillées" par la police