mis à jour le

Autoroute Diamniadio-Aéroport Blaise Senghor Et si le syndicat des BTP était passé à côté ?

Dans un communiqué fort éloquent qui a fait la une de plusieurs journaux, cette semaine, le (Snbtp), autrement dit le Syndicat national du bâtiment et des travaux publics, affirme avoir appris que le Conseil des infrastructures a donné son feu vert pour la signature d'un marché complémentaire, sans appel d'offres, pour la poursuite des travaux de l'autoroute à péage de Diamniadio à l'Aéroport international Blaise Diagne. Des travaux qui coûteraient 80 milliards de francs, dans la plus grande illégalité, toujours selon ces travailleurs qui exigent plus de clarté dans les appels d'offres.

Mais, le syndicat a-t-il eu la bonne information ? De sources vérifiées, en tout cas, il est à préciser que le tronçon en question, c'est-à-dire de Diamniadio à Ndiass, est un marché qui a été initié depuis 2011, par l'ancienne Directrice de l'Apix, Aminata Niane. Un marché complémentaire au premier (tronçon Pikine-Diamniadio), dont la réalisation donne jusqu'ici satisfaction aux conducteurs.
Il se dit également que le Conseil des Infrastructures, en l'octroyant à l'entreprise sélectionnée pour les premiers travaux, n'a fait que suivre une logique,, en se fondant sur des arguments solides. Entre autres, la recherche d'avantages supplémentaires pour l'Etat du Sénégal, avec l'optimisation des délais de construction pour une mise en cohérence avec le calendrier du projet AIBD, et l'économie d'une longue procédure de sélection d'un nouvel opérateur privé qui pourrait prendre au minimum 18 mois. Qui plus est, l'Etat aurait voulu aussi éviter de faire intervenir deux opérateurs privés différents sur le même itinéraire d'une longueur d'un peu plus de 40 Km, pour garantir un niveau de service de qualité identique sur l'ensemble de l'itinéraire. Enfin, toujours pour justifier le choix de la continuité dans des travaux exécutés, selon ses propres références, et contrairement à ce qui a été avancé, le marché initial Diamniadio-AIBD aura passé par un appel d'Offres international ouvert avec tout le respect des procédures et des lois en vigueur qui stipulent qu'un contrat complémentaire peut également être passé par entente directe par une autorité concédante, après avis du Conseil des Infrastructures et du Ministère de l'Economie et des Finances, et après autorisation par décret présidentiel, lorsqu'un projet d'infrastructure a déjà fait l'objet d'un contrat CET et que pour des raisons de nécessite économique, sociale ou culturelle ou pour des exigences de cohérence dans la gestion technique et financière de l'infrastructure, l'autorité concédante décide son extension, en cours d'exécution.
Pour toutes ces raisons, des employés de l'APIX, maitre d'½uvre, croient à la manipulation d'entreprises rivales qui auraient actionné le Syndicat des Bâtiments, pour des sorties dans la presse. Alors, parole contre parole ? La logique voudrait, en tout cas, que la première entreprise sélectionnée pour la construction de l'autoroute à péage Dakar-Diamniadio-Ndiass aille jusqu'au terme du chantier, s'il continue de donner satisfaction. Un saucissonnage ou un partage des tronçons, pour des raisons, essentiellement, démagogiques ou politiques, pourrait être porteur de dangers sur la qualité des travaux.

Cheikh Ba

REWMI QUOTIDIEN

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

syndicat

AFP

Égypte: prison avec sursis pour l'ex-président du syndicat de la presse

Égypte: prison avec sursis pour l'ex-président du syndicat de la presse

AFP

Tunisie: le syndicat UGTT en congrès pour renouveler sa direction

Tunisie: le syndicat UGTT en congrès pour renouveler sa direction

AFP

Egypte: 2 ans de prison pour le président du syndicat de la presse

Egypte: 2 ans de prison pour le président du syndicat de la presse

BTP

AFP

Sierra Leone: le groupe de BTP Eiffage décroche un contrat auprès de Bolloré

Sierra Leone: le groupe de BTP Eiffage décroche un contrat auprès de Bolloré

MAP

HCP : Légère baisse de l'activité du BTP au 2ème trimestre 2013

HCP : Légère baisse de l'activité du BTP au 2ème trimestre 2013

MAP

HCP : Légère baisse de l'activité du BTP au 2ème trimestre 2013

HCP : Légère baisse de l'activité du BTP au 2ème trimestre 2013