mis à jour le

Abus de confiance : Ngor Faye et sa bande abusent des 46 millions de leur employeur

Ngor Faye, Wagane Faye et Ndiaga Diouf ont été attraits à la barre par Mouhamed Charbel, leur employeur depuis 17 ans, pour abus de confiance portant sur 46 millions. Niant les faits devant le tribunal, les sieurs risquent de passer 6 mois en prison, si le tribunal suit le parquet, ce 27.


«Ils m'ont ruiné, je suis au bord de la faillite», s'est exclamé Mouhamed Charbel, la partie civile. Très touché par la perte qu'a subie sa société, il dira avoir été mis au parfum des manigances de ses employés, il y a un an, quand il a été confronté à une perte de son bénéfice, sans connaitre les failles. Mais un jour, il reçoit le coup de fil d'un inconnu qui lui dira que Ngor Faye, Wagane Faye et Ndiaga Diouf déchargeaient des casiers de boissons alcoolisées dans le magasin d'un de ses clients Pape Moussa Diop, alias commissaire au baobab. C'est à partir de-là qu'il commença à vérifier leurs chargements, pour trouver que ces derniers avaient chargé des casiers de plus. Interpellés, les chauffeurs livreurs vont parler d'erreur de chargement. A la barre, les deux premiers nommés diront avoir certes vendu des casiers de boissons à Commissaire, mais que ces derniers provenaient d'une cérémonie, non pas de chez son employeur. Pape Moussa, poursuivi du délit de recel, dira avoir acheté trois bouteilles de boisson alcoolisée aux ordres de ceux-là, qui lui ont affirmé avoir trouvé ces dernières lors d'une cérémonie. Pour l'avocat de la partie civile, les employés ont commis un dommage irréparable à Mouhamed qui a presque touché la faillite, en demandant 46 millions pour toute cause et préjudices confondus.
Le parquet, convaincu de la culpabilité de ces derniers, a requis une peine de 6 mois contre eux. Pour leurs avocats, la preuve de leur culpabilité n'est pas apportée par le client. Ils ont certes vendu de la boisson mais qui provenait d'une cérémonie. Ainsi, ont-ils demandé la relaxe. Délibéré, le 27 mars.
Yandé DIOP
REWMI QUOTIDIEN

abus

AFP

Burkina: HRW dénonce des abus de l'armée dans la lutte antiterroriste

Burkina: HRW dénonce des abus de l'armée dans la lutte antiterroriste

AFP

La Minusca prend "très au sérieux" les accusations d'un evêque sur des abus sexuels

La Minusca prend "très au sérieux" les accusations d'un evêque sur des abus sexuels

AFP

Abus sexuels: les autorités centrafricaines déplorent le non-lieu du parquet de Paris

Abus sexuels: les autorités centrafricaines déplorent le non-lieu du parquet de Paris