mis à jour le

SENEGAL/ANGOLA


Le Sénégal recevra ce soir, à partir de 17 heures, l'Angola, dans le cadre des éliminatoires de la coupe du monde 2014, au stade du 28 Septembre. La victoire est impérative.
Le stade du 28 septembre de Conakry va vibrer ce samedi au rythme de la rencontre Sénégal-Angola. Devant un 12e Gaindé guinéen très mobilisé, les lions de la teranga ne seront pas dépaysés. A Dakar, ce match sera suivi à la télé mais, les c½urs battront au fil des minutes. En dépit du soutien indéfectible du peuple guinéen, les poulains d'Alain Giresse doivent sortir le grand jeu et surtout montrer du caractère, pour anéantir la mystérieuse équipe angolaise.
Loin de la pression du public dakarois, mais avec le soutien inconditionnel des guinéens, la bande à Papiss Cissé doit profiter de l'occasion pour conserver sa place de leader du groupe J, des éliminatoires de la coupe du monde 2014, devant l'Ouganda et Angola
Le staff technique n'a aucune information sur les Palencas Negras, à part la dernière prestation des angolais lors de la Can 2012, en Afrique du Sud, à en croire les propos de Giresse et de son adjoint. Arrivée à Conakry depuis jeudi, l'Angola n'a effectué qu'un seul galop d'entrainement à huis clos, et c'était pour la reconnaissance du terrain. La presse sénégalaise n'a eu droit qu'à 15 minutes d'observation, avant d'être vidée du stade. De l'autre côté du stade du 28 septembre sur son terrain annexe, les Lions aussi ont effectué leur dernier galop d'entrainement adapté à l'heure du match.
Le public de Papiss Cissé et Demba
L'engouement du public guinéen autour des lions, depuis leur arrivée à Conakry, a été déterminant. Le Sénégal sera soutenu par le peuple guinéen pour des raisons de proximité avec la pléiade de Stars dans le groupe des Lions, que les guinéens n'ont eu la chance d'admirer qu'à la télé. Aussi, pouvoir les admirer de visu n'est pas une occasion à rater pour ces supporters. Parmi justement ces inconditionnels de l'équipe sénégalaise, beaucoup de guinéens seront dans les gradins et tribunes du stade du 28 septembre, pour contempler leur idole, notamment, Papiss Cissé et son ex-coéquipier de Newcastle. Chaque geste de ces deux joueurs sera applaudi, situation qui contribue à galvaniser toute l'équipe. Papiss Cissé et Demba Ba doivent alors se surpasser pour faire honneur à leurs nombreux fans de la Guinée.
Tuer le chat noir Bata
Le diable de Bata poursuit toujours les Lions et c'est l'occasion pour les Lions Etincelants dans les éliminatoires de la Can 2012
Issiaka TOURE, envoyé spécial à Conakry
REWMI QUOTIDIEN

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye