mis à jour le

RAOUL CHIPENDA DTN ANGOLA « Je respecte le Sénégal »

Jusqu'ici mystérieuse, l'équipe angolaise a livré son unique séance d'entrainement au Stade du 28 Septembre de Conakry, en guise de reconnaissance de la pelouse devant abriter ce samedi leur opposition avec le Sénégal, dans le cadre des éliminatoires de la coupe du monde 2014. Devant la presse, le Directeur national, Raoul Chipenda a levé un coin du voile sur cette équipe. Entretien Un avantage de jouer à l'extérieur


Nous ne sommes pas à la maison. C'est vrai que d'une part, c'est un avantage. La fédération sénégalaise de football et celle de la Guinée nous ont très bien accueillis, à notre arrivée à l'aéroport. Donc nous nous sentons très bien comme en Angola. Mais, sur le terrain, ça va être très difficile, avec une bonne équipe du Sénégal en face. On fera de notre mieux pour gagner.
La psychologie des joueurs
Nous sommes en train de faire un travail qui ne sera pas prêt pour dix mois mais trois à quatre ans. Ce travail a été entamé pendant la Can et ça va continuer. Bien sûr que nous avons l'ambition de gagner tous nos matchs mais, ce que nous recherchons, c'est un travail à long terme. Et comme ça, on peut espérer jouer le haut niveau.
Les blessés
Nous avons trois qui étaient à la Can qui ne seront pas avec nous, Manucho, Jaman et Gulhem, tous des attaquants. On peut compter sur les autres, ils sont aussi très bons. Vous allez voir, ils vont combler l'absence de ces joueurs. En effet, ces trois ont tous joué avec leur club, mais ils sont sortis en fin de jeu dans leur championnat. Ce n'est pas bon signe. Ça aurait été bien si tout le monde était là. L'important, c'est d'avoir la majorité du groupe, pour que le coach fasse une bonne sélection.
La coupe du monde : un objectif
La coupe du monde est une priorité pour nous, ce n'est pas paradoxal, parce qu'on dit que nous travaillons pour mettre une base solide, en place, d'ici à quatre ans. Donc, on n'est pas là pour perdre. On veut gagner aussi, l'Angola est un pays de football. Chez nous, tout le monde aime le football et notre public est très exigeant. Il veut la victoire et nous avons cette mission de rentrer au pays avec une victoire.
La crainte du Sénégal
Le Sénégal a un bon potentiel de joueurs évoluant partout en Europe. C'est une équipe forte que je respecte. Mais, au football, le meilleur chute souvent devant un petit poucet. En tout cas, on donnera le meilleur de nous dans cette rencontre.
Une défaite pas possible
Les choses se compliqueront, si on arrivait à perdre. Mais, on a encore le temps de se refaire, avec trois autres matchs. L'Ouganda a causé des ennuis à l'équipe sénégalaise, nous aussi on a fait un match nul avec cette équipe, ça veut dire qu'on est très proche des Ougandais. Donc, cela veut dire que tout est ouvert dans ce groupe.
Propos recueillis par Issiaka TOURE, envoyé spécial à Conakry.
REWMI QUOTIDIEN

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

Angola

AFP

Deux premiers cas de virus zika recensés en Angola

Deux premiers cas de virus zika recensés en Angola

AFP

Hollande en Angola pour sceller la réconciliation et renforcer les liens économiques

Hollande en Angola pour sceller la réconciliation et renforcer les liens économiques

AFP

Mozambique et Angola fêtent 40 ans d'indépendance, tête haute face au Portugal

Mozambique et Angola fêtent 40 ans d'indépendance, tête haute face au Portugal

Sénégal

AFP

Pétrole: Total obtient une concession au large du Sénégal

Pétrole: Total obtient une concession au large du Sénégal

AFP

La tontine, ou le micro-crédit au féminin, fait recette au Sénégal

La tontine, ou le micro-crédit au féminin, fait recette au Sénégal

AFP

Démantèlement d'un réseau d'immigration clandestine entre la France et le Sénégal

Démantèlement d'un réseau d'immigration clandestine entre la France et le Sénégal