mis à jour le

L'actualité en bref

-Mauritanie : le gouvernement va aider les anciens esclaves Le gouvernement mauritanien a annoncé la création d'une agence chargée spécifiquement, pour la première fois, de venir en aide aux anciens esclaves, au moment où des ONG locales affirment que le phénomène a encore cours dans le pays. Les autorités ont institué par décret une «Agence nationale de lutte contre les séquelles de l'esclavage, de l'insertion et de la lutte contre la pauvreté (ANLSESILP)», selon un communiqué du gouvernement. L'objectif est d'«éradiquer les séquelles de l'esclavage» en venant en aide à ces populations très pauvres et marginalisées, notamment au moyen d'un accès au logement et à l'emploi. Deux présumés esclavagistes ont été récemment inculpés à Nouakchott et écroués, et plusieurs autres cas d'esclavage présumé attendent d'être traités par les juridictions nationales, souvent accusées par les ONG de «connivence avec les esclavagistes». L'esclavage est interdit depuis 1981 en Mauritanie. Depuis 2007, les personnes reconnues coupables de cette pratique sont passibles de dix ans de prison ferme, et la Constitution a été réformée en 2012 pour faire de la pratique de l'esclavage un «crime». -Allemagne : Bosch met fin à ses activités photovoltaïques Le groupe industriel allemand Bosch a annoncé, hier, qu'il mettait fin à ses activités dans le photovoltaïque et comptait vendre ou fermer toutes ses unités, dont l'unité de modules située sur son site français de Vénissieux. Bosch évoque le manque de compétitivité du groupe dans cette activité pour laquelle il emploie quelque 3000 personnes, dont 200 à Vénissieux et 850 chez Aleo Solar. Comme tous les fabricants européens de modules photovoltaïques, Bosch souffre d'une intense compétition sur les prix, conséquence de la concurrence accrue de producteurs notamment chinois et de la baisse des subventions dans plusieurs pays européens. Bosch s'est retiré en novembre dernier du projet géant d'énergie solaire en Afrique du Nord et au Moyen-Orient Desertec. Un autre allemand, Siemens, a lui aussi tourné cette page en octobre dernier en cédant toutes ses activités solaires. -Algériens à l'étranger : lancement d'un portail électronique Le secrétaire d'Etat chargé de la Communauté nationale à l'étranger, Belkacem Sahli, a annoncé hier à Alger le lancement, la semaine prochaine, d'un portail électronique consacré à la communauté nationale à l'étranger. «Un portail électronique consacré aux affaires et aux préoccupations des membres de la communauté algérienne à l'étranger et à son rôle dans le développement national sera lancé la semaine prochaine», a déclaré à la presse M. Sahli en marge de la cérémonie de remise des prix aux lauréats du concours du meilleur «logo et texte» au profit de la communauté nationale à l'étranger. La cérémonie s'est déroulée dans le cadre de l'exposition «50 ans de diplomatie : mémoires et réalisations», organisée par le ministère des Affaires étrangères à la Safex du 18 au 23 mars, à l'occasion du cinquantenaire de l'indépendance de l'Algérie.  

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien