mis à jour le

Phénomène du kidnapping : des scénarios qui inquiètent

Une mise en scène d'enlèvement a été montée, avec un scénario bien enchaîné, par deux petites fillettes âgées de neuf ans, scolarisées dans un établissement primaire et résidant à Ouled Yaïch (Blida). Ces fillettes ont raconté avoir été victimes d'un rapt par des ravisseurs très méchants qui étaient à bord d'un véhicule de couleur grise. Elles ont dit que grâce à leur éveil, elles ont réussi à prendre la fuite. Finalement, la vérité ne sort pas toujours de la bouche d'un enfant, mais un crime ne reste jamais parfait. En effet, ces deux jeunes fillettes se sont présentées à la brigade de gendarmerie de Bouinan (est de Blida) mercredi dernier, à 18h30, pour parler de leur tentative d'enlèvement par des inconnus devant l'école où elles  sont inscrites. En guise de preuve, elles étaient munies d'un mouchoir imbibé d'un liquide qui serait assommant. Aussitôt l'affaire déclarée, une mobilisation générale de la gendarmerie, appuyée d'un renfort de 100 gendarmes et d'un plan d'alerte dit  «Barrage», pour arrêter ces kidnappeurs et rechercher la fameuse voiture grise signalée, a été lancé pour contrôler toutes les issues  de la wilaya. Deux heures d'interrogatoire, en présence des parents des deux fillettes, ont été assurées par les éléments de la protection des mineurs. Ces derniers, formés au comportement de cette frange ainsi que la contribution de l'expertise d'un psychologue durant plusieurs séances d'analyse, ont fini par découvrir que les deux gamines ne présentaient aucun signe de choc ou de violence. Ils ont alors confirmé que ces dernières ont inventé cette histoire pour couvrir leurs  mauvais résultats scolaires et éviter la punition de leurs parents. Dans un point de presse organisé jeudi, le commandant de groupement de la gendarmerie de la wilaya de Blida, Dounia Mohamed Nadjib, a souligné que l'absence de contrôle et de suivi des parents et des responsables de l'Education nationale laisse l'enfant à la merci de tous les dangers. Il a lancé un appel à ces derniers (parents et éducateurs) pour qu'ils prennent leurs responsabilités. «La société civile doit s'impliquer davantage pour nous faciliter la tâche. D'ailleurs, je rends hommage à une dame qui a ramené récemment à nos services un enfant égaré âgé d'à peine deux ans. Pour son geste citoyen, nous l'avons récompensée.»

kidnapping

AFP

MSF: dans le désert libyen, une "industrie" du kidnapping et de la torture en plein essor

MSF: dans le désert libyen, une "industrie" du kidnapping et de la torture en plein essor

AFP

Nigeria: arrestation du cerveau du kidnapping de contractuels de Lafarge

Nigeria: arrestation du cerveau du kidnapping de contractuels de Lafarge

AFP

Nigeria: la lutte contre le vol de bétail dope le business du kidnapping

Nigeria: la lutte contre le vol de bétail dope le business du kidnapping