mis à jour le

Centrafrique: "Nous sommes aux portes de Bangui", affirme un chef rebelle

Les rebelles centrafricains de la coalition Séléka, qui ont annoncé vouloir prendre la capitale, sont "aux portes de Bangui" et affirment n'avoir devant eux que "la barrière" des soldats sud-africains, a affirmé à l'AFP un des chefs militaires de la rébellion, le colonel Djouma Narkoyo.

"Nous sommes aux portes de Bangui. Je ne peux pas vous dire où, c'est un secret militaire de même que nos effectifs, mais Damara (75 km de Bangui, dernier verrou) est derrière nous. La dernière barrière, ce sont les Sud-Africains", a déclaré M. Narkoyo, joint au téléphone depuis Libreville.

AFP

Ses derniers articles: Egypte: lourdes condamnations pour des violences mortelles devant un stade  Marathon de Berlin: le Kenyan Eliud Kipchoge s'impose en 2h03:34  Kenya: la police saisie pour enquêter sur la commission électorale 

chef

AFP

Lesotho: le roi appelle

Lesotho: le roi appelle

AFP

Côte d'Ivoire: le PDCI salue la nomination d'un nouveau chef du parti au pouvoir

Côte d'Ivoire: le PDCI salue la nomination d'un nouveau chef du parti au pouvoir

AFP

Le chef de l'armée du Lesotho tué par des soldats

Le chef de l'armée du Lesotho tué par des soldats