mis à jour le

Centrafrique: "Nous sommes aux portes de Bangui", affirme un chef rebelle

Les rebelles centrafricains de la coalition Séléka, qui ont annoncé vouloir prendre la capitale, sont "aux portes de Bangui" et affirment n'avoir devant eux que "la barrière" des soldats sud-africains, a affirmé à l'AFP un des chefs militaires de la rébellion, le colonel Djouma Narkoyo.

"Nous sommes aux portes de Bangui. Je ne peux pas vous dire où, c'est un secret militaire de même que nos effectifs, mais Damara (75 km de Bangui, dernier verrou) est derrière nous. La dernière barrière, ce sont les Sud-Africains", a déclaré M. Narkoyo, joint au téléphone depuis Libreville.

AFP

Ses derniers articles: Le foot zambien secoué par le débat sur l'homosexualité  Maroc: 300 migrants ont forcé la frontière  Burundi: Face au dialogue bloqué, Mkapa veut un sommet de l'EAC 

chef

AFP

RDC: reprise du procès de l'ancien chef de guerre Germain Katanga

RDC: reprise du procès de l'ancien chef de guerre Germain Katanga

AFP

Mozambique: le chef de l'opposition dénonce

Mozambique: le chef de l'opposition dénonce

AFP

Libye: rencontre entre le chef du gouvernement d'union et son rival

Libye: rencontre entre le chef du gouvernement d'union et son rival