mis à jour le

Manifestations de soutien à François Bozizé, janvier 2013. © SIA KAMBOU / AFP
Manifestations de soutien à François Bozizé, janvier 2013. © SIA KAMBOU / AFP

Prendre Bangui risque de ne pas être si simple

Les rebelles du Séléka devront encore affronter des forces postées autour et dans la capitale centrafricaine.

Avec l’avancée des rebelles du Séléka vers la capitale Bangui, le président François Bozizé est de toute évidence dos au mur. Si les forces armées centrafricaines, mal équipées et peu efficaces, n’ont pas pu stopper l’avancée des rebelles, il reste tout de même que le président Bozizé peut encore tenir, un moment, grâce à la présence aux portes de Bangui et à l’intérieur, de forces de la Cemac (Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale),  qui fournit l’essentiel des troupes de la Fomac (Force multinationale d’Afrique centrale), des soldats sud-africains et d’un continent français. 

La Fomac est constituée de 500 soldats environ (Camerounais, Tchadiens et Congolais du Congo-Brazzaville). 400 soldats sud-africains sont  positionnés au nord de Bangui (à 12 km, véritable entrée de la ville). L'objectif manifeste est de protéger Bangui et le président Bozizé, même si l’accord de défense en vertu duquel ces forces sont présentes en territoire centrafricain prévoit simplement la «formation des soldats» de la RCA.

Puis, il y ales 250 soldats français  déployés dans la zone de l’aéroport de Bangui, toujours au nord de la ville. Seulement, comme le rappelle le site du quotidien Libération, «lors de la précédente offensive rebelle en janvier dernier, le président français François Hollande avait précisé qu’ils n’étaient là que pour défendre les «ressortissants et intérêts français».

Lu sur Libération

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Des forces spéciales américaines combattent toujours les djihadistes au Mali  Les orphelinats africains ferment en masse et c'est une bonne nouvelle  La mort mystérieuse de l'ambassadeur russe au Soudan 

François Bozizé

Centrafrique

Cette partition qui guette la Centrafrique

Cette partition qui guette la Centrafrique

BD

Dessine-moi la guerre en Centrafrique

Dessine-moi la guerre en Centrafrique

RCA

Bozizé et sa solution magique pour sortir la Centrafrique du chaos

Bozizé et sa solution magique pour sortir la Centrafrique du chaos

Fomac

Soutien

Centrafrique: l'appui des Etats-Unis est nécessaire

Centrafrique: l'appui des Etats-Unis est nécessaire

Alerte

Centrafrique: le rapport qui accable la Séléka

Centrafrique: le rapport qui accable la Séléka

Boomerang

Centrafrique: l'aveu d'impuissance de Michel Djotodia

Centrafrique: l'aveu d'impuissance de Michel Djotodia

Cemac

Désillusions

Cemac, l'histoire d'un rêve déçu en Afrique centrale

Cemac, l'histoire d'un rêve déçu en Afrique centrale

Steven LAVON

Exclu ATS: Le Gabon tout proche du forfait

Exclu ATS: Le Gabon tout proche du forfait

[email protected] (Rousseau-Joël FOUTE)

La BEAC veut relancer la croissance dans la zone CEMAC

La BEAC veut relancer la croissance dans la zone CEMAC