mis à jour le

LUTTE Tension lors de leur face à face, hier au «Grand Théâtre» Baye Mandione et Papa Sow n’ont pas fait du théâtre

Après leur premier face à face au King Fahd Palace, Baye Mandione et Papa Sow se sont retrouvés hier au «Grand Théâtre» pour un deuxième duel de mots. Devant se croiser le 1er avril prochain à Demba Diop, les deux lutteurs se sont promis l'enfer.

Le lutteur de Geum Sa Bopp dit avoir tiré les enseignements de sa dernière défaite contre Gris Bordeaux de Fass. Et selon Baye Mandione, les amateurs seront édifiés sur ce qu'il avance lors de son prochain combat contre Papa Sow, justement partenaire du troisième «Tigre de Fass» qu'il croise le 1er avril prochain au stade Demba Diop, dans une confrontation organisée par Aziz Production. «Ma forte envie d'en finir avec Gris Bordeaux m'a fait perdre ce combat. Maintenant, je suis devenu beaucoup plus posé. J'ai bien travaillé. Je pense que c'est un non-combat car Papa Sow est dans l'incapacité de me faire bouger», a souligné Baye Mandione.

Mais la réplique du «Puma de Fass» n'a pas tardé. «Je vais te battre. Tu ne sais pas lutter. Tu traînes des limites techniques. Je vais marcher sur toi, si toutefois tu prends l'option d'un combat technique où d'une bagarre». Une réplique qui a eu l'effet de sortir de ses gongs l'athlète de Thiaroye. «Si on met les pieds dehors et que tu me dépasses, je te casse...» a dégainé sur un ton assez nerveux Baye Mandione ; avant de revenir à de meilleurs sentiments après avoir été recadré par Abdoulaye Thiam, membre du Cng. «Je vais te cogner dessus. Tu sauras qu'il n'y a pas photo entre toi et moi», admet l'ancien lutteur de l'écurie de Thiaroye. Promettant de diminuer davantage son poids, Baye Mandione dit s'être mis à fond pour préparer ce combat.

Ayant raté face à Modou Lô et Ness l'opportunité de se hisser vers les sommets de l'arène, Papa Sow révèle qu'il compte se rattraper face à Baye Mandione pour entrer de plain pied dans la cour des Vip.
Les autres protagonistes du combat du 1er avril ont aussi engagé des joutes verbales. En plus de Coly Faye et Less 2, Baye Mandiaye et Khadim Ngom, jeune-frère de Eumeu Sène se sont défiés.
Boy Ngueth Ndar de Yarakh et Baye Mandiaye de Lansar ont aussi sacrifié à la tradition de la même manière que Feugueuleu 2 et Petit Tigre. Boy Nar 2 et Niguel ont chauffé l'ambiance, marquée par l'intrusion des artistes comédiens en répétition pour un spectacle au Grand Théâtre.

[email protected]

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

lutte

AFP

Économie et lutte antiterroriste au coeur d'une visite de Cazeneuve

Économie et lutte antiterroriste au coeur d'une visite de Cazeneuve

AFP

Ahmed Kathrada, discret héros de la lutte contre l'apartheid

Ahmed Kathrada, discret héros de la lutte contre l'apartheid

AFP

Au Zimbabwe, la lutte des veuves spoliées par leur belle-famille

Au Zimbabwe, la lutte des veuves spoliées par leur belle-famille

tension

AFP

Bongo lance son "dialogue politique" sans Ping dans un Gabon sous tension

Bongo lance son "dialogue politique" sans Ping dans un Gabon sous tension

Politique

Burkina: un congrès tendu pour le parti au pouvoir

Burkina: un congrès tendu pour le parti au pouvoir

AFP

CAN: attention, haute tension dans le groupe C

CAN: attention, haute tension dans le groupe C

théâtre

AFP

Dire au théâtre le génocide du Rwanda, le défi de Dorothée Munyaneza

Dire au théâtre le génocide du Rwanda, le défi de Dorothée Munyaneza

AFP

Tunisie:

Tunisie:

AFP

"Lumières d'Afrique" au théâtre de Chaillot: 54 artistes engagés pour un continent rayonnant

"Lumières d'Afrique" au théâtre de Chaillot: 54 artistes engagés pour un continent rayonnant