mis à jour le

Révélations : des Fonds saoudiens ont financé l’attaque terroriste de Tiguentourine

Un document confidentiel nous délivre des révélations fracassantes sur l'attaque terroriste contre le site gazier de Tiguentourine, une attaque et une prise en otages qui n'a pas livré encore tous ses secrets. Il s'avère, au fil des jours, que les commanditaires de cette opération terroriste sont issus de différents horizons.

Un véritable pavé a été jeté dans la marre lorsque la boite mail de Sidney Blumenthal, journaliste américain, ancien assistant et conseiller spécial du président Bill Clinton, a été piraté par un Hacker prénommé "GUCCIFER". Ce dernier a, par la suite, dévoilé des courriels secrets qui nous informent sur les dessous de cette terrible opération terroriste.  Sur son site internet, la chaîne d'information russe,  Russia Today a rendu public les documents providentiels procurés par le hacker qui a réussi à s'introduire dans la boite mail de Sidney Blumenthal. Et ces documents nous apprennent des informations explosives.

En effet, les documents qui étaient en possession de Sidney Blumenthal soulignent que les services secrets français ont exprimé, dans une de leurs notes, la certitude que des fonds saoudiens ont financé le groupe de terroristes qui a perpétré l'attaque terroriste d'In-Amenas. Ce financement a été rendu possible grâce à l'entremise des groupes terroristes libyens, formellement identifiés dans les documents de Blumenthal d'après lesquels les fonds saoudiens ont été fournis à des contacts d'Al Qaïda au Maghreb (AQMI) résidant en Europe du sud. Ces derniers ont, ensuite, fait transiter ces sommes d'argent aux cellules d'AQMI en Mauritanie. C'est avec ces financements saoudiens qu'un groupe islamiste en Libye a pu organiser l'attaque terroriste contre le consulat américain de Benghazi.

Et pour organiser l'opération terroriste d'In Amenas, Mokhtar Belmokhtar, le cerveau de cette opération, a bénéficié de ces mêmes financements pour acquérir du matériel militaire et recruter des éléments djihadistes.  Il est à signaler, enfin, que ces fonds saoudiens ont été versés à Mokhtar Belmokhtar au début de l'année 2013, soit quelques jours uniquement avant l'attaque d'In Amenas.

Algérie Focus

Ses derniers articles: En Algérie, le remaniement accouche d'un gouvernement sans hommes politiques  Un coup d’Etat en Algérie: la folle prédiction israélienne qui amuse les Algériens  Une enquête inédite révèle l'immense patrimoine immobilier parisien de dirigeants algériens 

révélations

AFP

Cinéma: le Fespaco du cinquantenaire marqué par les révélations d'abus sexuels contre les femmes

Cinéma: le Fespaco du cinquantenaire marqué par les révélations d'abus sexuels contre les femmes

La rédaction

Hicham Aboud promet de faire des révélations sur la “perversion sexuelle, les abus d’alcool et de stupéfiants” de Saïd Bouteflika

Hicham Aboud promet de faire des révélations sur la “perversion sexuelle, les abus d’alcool et de stupéfiants” de Saïd Bouteflika

[email protected] (Author Name)

Tunisie: Les salafistes mettent en doute les révélations officielles sur les réseaux terroristes

Tunisie: Les salafistes mettent en doute les révélations officielles sur les réseaux terroristes

fonds

AFP

RDC: le manque de fonds pourrait ralentir la lutte contre Ebola

RDC: le manque de fonds pourrait ralentir la lutte contre Ebola

AFP

Audrey Pulvar crée un fonds de dotation pour l'Afrique

Audrey Pulvar crée un fonds de dotation pour l'Afrique

AFP

Le Fida (Onu) crée un fonds pour aider la ruralité et l'agriculture en Afrique

Le Fida (Onu) crée un fonds pour aider la ruralité et l'agriculture en Afrique

finance

AFP

Mozambique: inauguration d'un pont géant construit et financé par la Chine

Mozambique: inauguration d'un pont géant construit et financé par la Chine

AFP

Seychelles: controverse autour d'un projet de base militaire financé par l'Inde

Seychelles: controverse autour d'un projet de base militaire financé par l'Inde

AFP

Burkina: un centre anti-cancer financé par le Qatar

Burkina: un centre anti-cancer financé par le Qatar