mis à jour le

Les nouvelles nominations aux hautes fonctions dans le secteur de l’éducation nationale

Rabat- Les nouvelles nominations aux hautes fonctions dans le secteur de l’éducation nationale, approuvées jeudi par le conseil du gouvernement, constituent un pas de plus vers le renforcement de la gouvernance au niveau des académies régionales d’éducation et de formation et les délégations provinciales, indique jeudi, un communiqué du ministère de l’éducation nationale.

A cet égard, le département de l’éducation nationale, appelle à la conjugaison des efforts de tous afin d’atteindre cet objectif et ½uvrer à rétablir la confiance dans l’école marocaine et à renforcer la gestion pédagogique dans les établissements publics.

Initié par le ministère de l’éducation nationale conformément aux procédures législatives et organiques relatives à la compétitivité et à la mutation aux niveaux régional et provincial, ce mouvement a connu la nomination de deux femmes à la tête d’académies régionales et de neuf autres en tant que directrices de délégations provinciales.

De même, ce mouvement a été caractérisé par une diversité au niveau des carrières des responsables ayant exercés comme inspecteurs pédagogiques, professeurs agrégés, professeurs de l’enseignement supérieur, administrateurs, ingénieurs d’Etat, professeurs de l’enseignement secondaire, conseillers en planification et en orientation ou délégués économiques et administratifs), ajoute la même source.

Ce mouvement a concerné la nomination de 8 directeurs d’académies régionales de l’éducation et de la formation, la mutation de 5 directeurs et le maintien dans leurs postes de 3 directeurs.

Aussi ,19 délégués ont été nommés, 31 autres mutés vers d’autres délégations provinciales et 32 maintenus dans leurs postes.

La liste de ce mouvement est consultable sur le site officiel du ministère. MS—TRA BZ.

LNT
©MAP

secteur

AFP

Corruption au Nigeria: le secteur pétrolier toujours aussi opaque

Corruption au Nigeria: le secteur pétrolier toujours aussi opaque

AFP

RDC: en attendant Inga, le secteur minier au défi du manque d'électricité

RDC: en attendant Inga, le secteur minier au défi du manque d'électricité

AFP

Le Gabon veut réformer son secteur public "dégradé"

Le Gabon veut réformer son secteur public "dégradé"