mis à jour le

RDC: le rebelle Bosco Ntaganda a quitté le Rwanda pour la CPI

Le chef rebelle de République démocratique du Congo (RDC) Bosco Ntaganda, qui était officiellement depuis lundi à l'ambassade américaine de Kigali, a quitté le Rwanda pour la Cour pénale internationale (CPI) qui le recherche pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité, a annoncé vendredi le gouvernement rwandais.

"Bosco Ntaganda vient de décoller de Kigali et se trouve entre les mains de responsables de la CPI," a annoncé la ministre rwandaise des Affaires étrangères, Louise Mushikiwabo, sur Twitter.

Dans un bref communiqué, l'ambassade américaine à Kigali a confirmé que le rebelle avait quitté ses locaux et était en route vers la CPI avec des responsables de la Cour.

Depuis La Haye, où elle siège, la CPI a elle aussi confirmé l'information.

Bosco Ntaganda, surnommé "Terminator", est notamment accusé par la CPI de viols, meurtres, pillages et enrôlements d'enfants-soldats entre septembre 2002 et septembre 2003 dans l'Ituri (nord-est de la RDC).

Des ONG accusent aussi le rebelle d'être responsable de crimes dans la province du Nord-Kivu (est de la RDC), où il était présumé diriger dernièrement la rébellion du M23, qui a explosé en deux factions rivales fin février.

Bosco Ntaganda a passé la frontière entre la RDC et le Rwanda le week-end dernier, comme plusieurs centaines d'hommes de la faction du M23 qu'il contrôlait et qui a été défaite dans des combats avec l'aile rivale.

Il a ensuite rejoint l'ambassade américaine à Kigali, quelque 150 km plus loin, dans des circonstances encore inconnues.

AFP

Ses derniers articles: Au Mali, les patrouilles mixtes relancent l'espoir de paix  Burkina: une salle de cinéma fonctionne  Ouagadougou vit 

Rwanda

AFP

Le Rwanda enterre Kigeli V, le dernier roi du pays

Le Rwanda enterre Kigeli V, le dernier roi du pays

AFP

Non-lieu en France dans une enquête sur le génocide au Rwanda

Non-lieu en France dans une enquête sur le génocide au Rwanda

AFP

RD Congo: 33 ex-rebelles hutu rapatriés au Rwanda depuis janvier

RD Congo: 33 ex-rebelles hutu rapatriés au Rwanda depuis janvier

CPI

AFP

Le retrait de l'Afrique du Sud de la CPI "inconstitutionnel"

Le retrait de l'Afrique du Sud de la CPI "inconstitutionnel"

AFP

Le Kenya va "réfléchir sérieusement"

Le Kenya va "réfléchir sérieusement"

AFP

Désavouée par la Russie, la CPI lance un appel: "ne partez pas"

Désavouée par la Russie, la CPI lance un appel: "ne partez pas"