mis à jour le

Chinua Achebe lors d'une conférence à Francfort, le 12 octobre 2012. Ralph Orlowky/Reuters
Chinua Achebe lors d'une conférence à Francfort, le 12 octobre 2012. Ralph Orlowky/Reuters

Nous n'avons pas fini de pleurer Chinua Achebe

L'auteur nigérian du best-seller Le Monde s'effondre s'est éteint ce matin à Boston.

Nelson Mandela avait dit de lui qu'il était «l’écrivain en compagnie duquel les murs de prison s’effondrent».

Chinua Achebe, père de la littérature nigériane, auteur du livre légendaire Le Monde s’effondre, est mort à l’âge de 82 ans, à Boston, où il enseignait.

Selon la presse nigériane, Achebe, dont les causes de la mort n’ont pour le moment pas été dévoilées, avait été hospitalisé en début de semaine.

Dans Le Monde s’effondre, livre traduit en plus de 50 langues, Achebe proposait une des premières critiques de la colonisation et des entreprises d'évangélisation qui la précédèrent, en narrant l’histoire d’un village Igbo (ethnie du sud-est du Nigeria) au XIXe siècle, confronté à l’arrivée de missionnaires blancs.

«L’homme blanc est très intelligent. Il est venu sans bruit et de manière pacifique dans la région. Sa bêtise nous amusait et nous l’avons autorisé à rester. Aujourd’hui, il a gagné les cœurs de nos frères et notre clan ne peut plus faire comme s’il était uni et indivisible», dit l’ami du personnage principal du Monde s'effondre, dans un extrait cité par The Guardian.

Né en 1930, Chinua Achebe fut l’un des premiers Nigérians à étudier à l’université d’Ibadan, centre intellectuel nigérian, où a également fait ses classes le prix Nobel de littérature Wole Soyinka.

Pendant la guerre du Biafra, Achebe était devenu ambassadeur du gouvernement de l’Etat sécessionniste. Son tout dernier livre, There was a country, à la fois autobiographie et mémoire de guerre, avait été critiqué par de nombreux Nigérians qui lui reprochaient de raviver les tensions entre les différents groupes ethniques du pays. 

Lu sur The Independent

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: L'Angola nomme sa nouvelle autoroute Fidel-Castro, mauvaise idée  En Gambie, une dictature vieille de 22 ans s'achève dans les urnes  Une télé marocaine maquille des femmes victimes de violences conjugales 

Chinua Achebe

The Nigerian touch

Pourquoi j'aime le Nigeria

Pourquoi j'aime le Nigeria

Nigéria

AFP

CAN-Féminine 2016: le Nigeria douche les espoirs des Lionnes du Cameroun

CAN-Féminine 2016: le Nigeria douche les espoirs des Lionnes du Cameroun

AFP

Pétrole: le Nigeria peut-il sortir de la récession?

Pétrole: le Nigeria peut-il sortir de la récession?

AFP

Le Nigeria s'enfonce dans la crise, la popularité du président Buhari aussi

Le Nigeria s'enfonce dans la crise, la popularité du président Buhari aussi

littérature

AFP

Le Franco-Congolais Alain Mabanckou fait entrer la littérature africaine au Collège de France

Le Franco-Congolais Alain Mabanckou fait entrer la littérature africaine au Collège de France

Ecrivain

Le puissant discours d'Alain Mabanckou sur l'absence de la littérature africaine en France

Le puissant discours d'Alain Mabanckou sur l'absence de la littérature africaine en France

Littérature

Dans "2084", l'écrivain algérien Boualem Sansal imagine l'islamisme au pouvoir

Dans "2084", l'écrivain algérien Boualem Sansal imagine l'islamisme au pouvoir