mis à jour le

Vous seriez jugé, en raison de votre trahison

Qui a conduit une politique d'autruche avec les Nahdhaouis ?

Qui a ignoré les principes & valeurs des Droits de l'Homme ?

Qui a légitimé le 9 Avril, les actes barbares des forces de l'ordre ?

Qui a oublié ses engagements envers les sinistrés des régions déshéritées ?

Qui a oublié les droits des familles des martyrs et des blessés de la révolution ?

Qui a fermé ses yeux devant la politique socio-économique désastreuse d'el Kasbah ?

Qui a préféré rester silencieux face à l’agression des syndicalistes  de l'UGTT par les milices Nahdhaouis ?

Qui considère qu'une seconde révolution est en gestation, tant que les exigences minimales ne sont pas exaucées (création d'emplois, bataille contre la pauvreté, lutte contre la malversation, ...) ?

Qui a critiqué le recours d'Ennahdha au favoritisme et au copinage pour la désignation des responsables à la tête des structures administratives et d'établissements publics ?

Qui a qualifié d'insatisfaisant les prestations du Gouvernement provisoire actuel ?

Qui a recommandé la formation d'un Gouvernement restreint constitué de compétences ?

Qui a reçu les Guides Salafistes-jihadistes au Palais Présidentiel ?

Qui a demeuré indulgent avec Mont-plaisir au terme des agissements criminels des ligues de protection de la Révolution, notamment dans Tataouine et Place Mohamed Ali ?

Qui a évoqué aux médias étrangers le sujet d'infiltration d'armes offensives à partir de la Libye ?

Qui a révélé au World Today que ces quantités d'armes sont passées aux mains des Islamistes ?

Qui a soupçonné l'existence en Tunisie d'organisations armées rattachés à Al-Qaïda ?

Qui reconnait qu’il n’avait pas estimé à quel point les salafistes djihadistes pouvaient être violents et dangereux ?

Qui a confirmé que « le danger vient en particulier de ceux qui se rendent au Mali pour s’entraîner au djihad, comme en Afghanistan, pour retourner ensuite en Tunisie » ?

Alors, si nous sommes d'accord qu'il s'agisse du Président Moncef Marzouki, je suis en droit d'interpeler notre Premier Chef de l'Armée Nationale :

Vos propos ne semblent-ils pas démontrer vos inquiétudes sur la stabilité du pays ?

Vos paroles paraissent séduisantes. Mais, quid de vos actes ?

Comme vous aviez dénoncé la promotion de l'argent politique, je ne doute point que vous méfiez de l'ingénierie d'Ennahdha en la matière.

Je suis persuadé que vous sachez que les négociations clandestines avec les Acolytes de Ben Ali ont dû générer un argent fou. Mais, dans quels comptes des recettes publiques ont-ils été logés ?

J'ai comme l'impression que la transparence financière des activités d’Ennahdha continue à faire défaut. Compte tenu des raquettes d’argents (auprès des amis de ZABA, des hommes d’affaires, des mafieux des Trabelsias, etc…) et des pillages douteux sur les finances publiques ( Dépenses de fonctionnement ), Ennahdha mobiliserait des sommes colossales et s’en servirait pour nourrir les indiques, les agents RCD, les ligues de protection de la révolution, les imams politisés, …

Président, avez-vous sollicité une transparence sur les masses d'argents brassées par Ennahdha ?

Aussi, ne pourrions-nous pas avoir de la lumière sur les comptes bancaires d'Ennahdha et de ses principaux leaders (Gourou, Olivier, ....) ?

S'agissant des conflits récents à l'arme blanche, vous en aviez certes dénoncé le crime de Tataouine (sans mentionner les auteurs), acte perpétré par la ligue régionale de la protection de la révolution.

Les démonstrations de forces exprimées en public respectivement par l'UGTT (06/12) et par Ennahdha (08/12) ne semblent pas vous inciter à tirer sur les sonnettes d'alarme.

Cependant, vos interviews avec les médias ne confirment-ils pas vos inquiétudes sur la situation sécuritaire du pays.

Dans l'affirmative, nous serions très impatients de nous rassurer quant à la stratégie retenue et à l'existence d'un Plan d'Actions préventif ?

Êtes-vous assuré du bon déroulement du procès contre les auteurs du crime de Tataouine ?

Êtes-vous informé de la prise de décision par le Gouvernement pour la dissolution de toutes les milices, comprises les ligues de protection de la révolution ?

Avez-vous convenu avec le Gouvernement d'actions préventives pour endiguer tout risque de dérapage sécuritaire et d'affrontement déplaisant ?

En cas d'éclatement d'une belligérance entre les Nahdhophiles et les Nahdhophobes, qu'avez-vous prévu pour circonscrire le feu ?

Avez-vous convenu d'actions dissuasives avec votre allié islamiste ?

————–

Président, si ces préalables et bien d'autres n'étaient pas réunies, vous seriez pris pour Premier Responsable de tout dérapage tragique.

Monsieur le Président provisoire , si votre immobilisme persistait, vous seriez jugé, en raison de:

-Votre trahison de vos engagements d'investiture

-Votre non-tenue des promesses électorales

-Votre amoindrissement des objectifs de la révolution et des doléances des miséreux

-Vos dépenses exagérées grevant les finances publiques

-Votre négligence des droits des victimes de la révolution

-Votre ignorance des objectifs de la révolution de la dignité

-Votre complicité préoccupante dans la gouvernance périlleuse du pays par les Islamistes

-Votre hypocrisie récurrente sur le sujet des salafistes-jihadistes

-Votre oubli anormal des principes élémentaires de défense des droits de l’Homme,

-Votre désintéressement du sujet de la poursuite de la torture dans les prisons (au vu du rapport de Radhya Nasrawi)

-Vos Double-discours qui soufflent parfois l'espoir et souvent le désespoir

-Votre inaction face à l'urgence d'atténuation des risques d'effervescence sociale

-Votre laxisme quant au dérapage de la gouvernance sécuritaire du pays par le Ministère de l’intérieure

-Votre laisser-aller quant à l'aggravation des risques d'éclatement d'une guerre civile.

Je prie DIEU LE TOUT PUISSANT pour vous réveiller de votre hypnose.

Mohamed Chawki Abid

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes