mis à jour le

Salam a failli faire feu

Hier, vers les coups de 17 heures, le chanteur Salam Diallo a failli commettre un meurtre au Crédit Lyonnais de Dakar, connu sous l'appellation Difonssé. Venu acheter des pièces automobiles dans ce haut lieu de commerce de pièces de tous genres, plus exactement à Paak-bi, l'artiste qui chauffe les boites de nuit à Dakar, a dégainé une arme et l'a pointée sur un jeune de 20 ans du nom de Mactar, tout simplement parce que ce dernier l'aurait appelé "Salam Thiakhagoune". Et furieux comme pas possible, Diallo réplique avec véhémence:"Thiakhagoune sa baay". Mais le chanteur était loin d'imaginer que Mactar est du genre à ne laisser personne injurier ses parents. Le garçon fougueux, lui aussi, réplique et renvoie les injures à l'artiste:"Thiakhagoune sa baay yaw Salam".

Suite à la réaction de Mactar, Salam perd son sang froid et pète les plombs parce que se sentant humilié devant sa garde rapprochée et ses amis mécaniciens qui l'escortaient. Aussi, dégaine-t-il son pistolet qu'il pointe sur son vis-à-vis. N'eut été l'intervention rapide des vieux et des jeunes commerçants de pièces détachées, l'ambianceur des discothèques dakaroises aurait commis l'irréparable. Il aurait certainement tiré sur Mactar. Ainsi, il se serait désormais fait appeler Salam Pistolero.

Grand Place

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

feu

AFP

Gabon: le président Bongo déclaré réélu, l'Assemblée en feu

Gabon: le président Bongo déclaré réélu, l'Assemblée en feu

AFP

Afrique du Sud: feu vert pour une action collective de dizaines de milliers de mineurs malades

Afrique du Sud: feu vert pour une action collective de dizaines de milliers de mineurs malades

AFP

Afrique du Sud: Zuma sous le feu des critiques après son revers devant la justice

Afrique du Sud: Zuma sous le feu des critiques après son revers devant la justice