mis à jour le

Huilerie savonnerie et aliment bétail de Bouaké : Le redémarrage fait du ramdam

Depuis un mois, une équipe de consultants en mécanique composée de 14 Maliens venus de Koutiala (ex Huilerie cotonnière du Mali- Huicoma) séjournent à Bouaké. Ils ont été sollicités pour le redémarrage de l'usine d'huilerie de savonnerie et d'aliment bétail laissée à elle-même par des employés qui ont décidé, pour des raisons inconnues à ce jour, de ne jamais travailler avec le nouveau repreneur.

Selon nos sources, les travailleurs préfèrent l'ancien patron, le libanais, en lieu et place du nouveau qui serait un Kéita malien de père et ivoirien de mère. Si cette situation conflictuelle n'est pas gérée elle constitue une source d'insécurité pour les 14 maliens mécaniciens dépêchés à Bouaké pour un contrat renouvelable de trois mois. Car, elle commence à devenir les choux gras de la presse locale.

C'est pourquoi, le samedi 09 mars 2013 les 14 ont été reçus par Aly Touré Consul général du Mali à Bouaké en présence du colonel Boubacar Camara chargé de la sécurité civile des maliens de ladite juridiction. Ces mécaniciens étaient rassurés en écoutant les conseils du consulat à leur l'intention. En effet, ils doivent aussi former des ivoiriens dont une grande partie se trouverait à la retraite.

Qu'à cela ne tienne, les maliens ont pu en un jour faire redémarrer l'usine. Mais leur élan fut stoppé par un manque de l'hexane (matière indispensable dans la production de l'huile et du savon). À signaler que cette usine d'huilerie de savonnerie et d'aliment bétail recrutera environ 500 employés nécessaires à son fonctionnement. Ce qui fera accélérer la reconstruction de la Côte d'Ivoire grâce à l'absorption du chômage des jeunes par la réouverture des usines signe de sa santé économique. En tout cas, le pays du président Alassane Dramane Ouattara a bien amorcé son redécollage et les prochains jours nous en diront plus.

D'autre part, le fait que des consultants maliens soient sollicités pour le redémarrage d'une usine en Côte d'Ivoire peut avoir plusieurs significations. Entre autres la vitalité et le bon voisinage entre maliens et ivoiriens appartenant à la même zone ouest africaine. Aucun oiseau de mauvais augure ne doit détériorer ce climat. Du coup, les autorités des deux pays doivent prendre au sérieux le redémarrage de cette usine.

À suivre...

BT

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

bétail

AFP

Nigeria: 36 personnes tuées par des voleurs de bétail présumés

Nigeria: 36 personnes tuées par des voleurs de bétail présumés

AFP

Nigeria: la lutte contre le vol de bétail dope le business du kidnapping

Nigeria: la lutte contre le vol de bétail dope le business du kidnapping

AFP

En Afrique du Sud, la pire sécheresse de ces 30 dernières années décime le bétail

En Afrique du Sud, la pire sécheresse de ces 30 dernières années décime le bétail

Bouaké

AFP

CAN-2019: la mémoire de Tioté honorée

CAN-2019: la mémoire de Tioté honorée

AFP

Côte d'Ivoire: des "démobilisés" bloquent des accès

Côte d'Ivoire: des "démobilisés" bloquent des accès

AFP

Mutinerie en Côte d'Ivoire: un blessé par balle

Mutinerie en Côte d'Ivoire: un blessé par balle