mis à jour le

Candidature à la candidature à l’Adema : 20 postulants au départ, 19 ‘élus’’, huit ‘’tètes de coq’’, un acheteur de place, un refus de postuler, zéro femme et aucun fédérateur

Le film que les Abeilles ont mis en route pourrait s'intituler  « A  dabora toun » (ou ça recommence). Comme pour tout bon film, il y' a des figurants ; qui viennent gagner un peu. Le Cesar visé ici est le ticket d'accès à la candidature pour juillet 2013.

Les Abeilles s'apprêtent à se crépir le chignon comme ils l'ont toujours fait et rester ensemble. Pour cette fois-ci, beaucoup pensent ce sera  Hiroshima mon amour ; la bombe atomique. Mais il faut croire que comme le ph½nix, l'Adema renaîtra de ses cendres -sauf en cas de l'éclosion d'un Gie politique plus rentable. Le dernier four crématoire dans lequel ces maudits vont bruler est programmé par un des leurs, leur président Dioncounda Traoré alias PPP -président par putsch ou encore Echarpe blanche. Il s'agit de la fixation des élections générales pour juillet prochain.

L'Adema est pressée, mais vraiment très pressée, de reprendre le pouvoir en main directement. Avec ATT, l'Adema avait le pouvoir: le PPP l'a dit en son temps, 2007 quand son parti avait misé sur le cheval ATT pour la présidentielle, que ATT était Adema. Au passage, il avait ajouté : si nous ne le prenons pas, nous irons tous dormir en prison. L'Adema est tellement pressée de gouverner directement qu'elle a choisi de traiter le thème suivant pour commémorer les 34 ans du journal Les Echos : « Quel Mali après les élections de juillet 2013 ? ». Dans la salle de conférence de cette commémoration, décorée ostentatoirement (voila un mot qui plait à Choguel Maiga) aux couleurs de l'Adema, un invité s'est indigné : je croyais être convié par un journal et non un parti politique. Les gens sont inquiets pour le déroulement des élections mais, l'Adema est déjà dans l'après! Dans la bagarre et le positionnement pour le gâteau.

Le grand cirque a déjà commencé et  l'on ne se fera pas de cadeau.

Les animaux malades de la peste politique

Alors, qui sont les  bêtes (politiques) qui vont s'exhiber sous les chapiteaux de l'Abeille circus ? Une fois La Feuille de Route unilatérale et démocratique imposé, ça été la ruée dans la ruche. Marimantia, qui n'est pas dans le starting-block cette année, fut naturellement chargé de recevoir les candidatures à la candidature. En deux temps trois mouvements, 20 singes politiques sont venus  faire leur beau  au pied du CE. Qui sont-ils ?

Il y'a d'abord un qui a été renvoyé avant même le lever des rideaux : le bougre ne savait même pas constituer un bon dossier il a été prié d'aller brouter ailleurs. La seule femme courbée au départ a préféré « céder » sa place. Céder en français, veut dire avant tout « vendre ». Alors la seule femelle dans l'écurie a « cédé » sa place dans quel sens du terme? Connaissant les lieux, les Maliens n'hésitent pas. Au fait, à quel plus offrant a-t-elle « cédé » cette place ?  Bill Commune V le toubab asocial. Cela fait donc deux pestiférés raillés de la liste. Il convient toute fois d'évoquer le cas étonnant d'un refus de postuler. Il s'agit de celui de  Modibo Traoré. Un vétérinaire qui a refusé tout net de venir se mêler aux bêtes alignées pour juillet 2013. Un ministre des années 90 qui travaille pour la Fao et qui est en poste à Addis. Un monsieur plein de bon sens que des militants étaient allés démarcher pour les conduire. Modibo leur a répondu que s'il s'agissait du Mali, lui ne se déroberait jamais mais qu'il n'était candidat à rien.  Par ailleurs, Modibo pensent qu'au Mali, tous les cadres se connaissent depuis le primaire jusqu'au bureau en passant par le lycée, la Fac, etc.  Si nous le comprenons bien, des primaires sont inutiles ?

Bref, il reste encore  en course des compléments d'effectif qui y vont comme on va au marché ou comme un chien décide d'aller se promener :''laala'' on tombe sur un os. Et au dessus de la mêlée, nous avons  huit « tètes de coq » ; qui comme leur nature l'indiquent flottent sur une sauce. Ce sont donc les seigneurs des agneaux. Dans le royaume des aveugles, les borgnes sont rois. L'Adema est hyper riche en argent, peuplée de masse compacte de besogneux à la recherche de broutilles à brouter et d'opportunité à exploiter. Mais c'est un parti misérable en termes de locomotive. Ils n'ont personne qui brille, qui émerge et fait l'unanimité. Bref zéro fédérateur à la base. A défaut de mère, on tète sa grand'mère. Et l'Adema se remet à dieu et se remet à des pâles « tètes de coq » qui flottent forcement sur leur sauce jus de chaussette.

La liste n'est pas reluisante, et la secte Adema le sait et le dit. Sékou Diakité qui était Le Challenger l'an dernier et croyais être le dépositaire après le retrait à jamais de l'Echarpe- blanche- retrouvée. Il fait un peu ''petit mec'' et n'a que son argent pour lui (fortune gagnée dans l'Administration). L'homme n'a pas les épaules assez larges et il est allergique à la critique ; mais très. Kader Sidibé ? En 2009, on lui a dit en commune III lors de la confection des listes pour la Mairie : tu es maire sortant mais Adama est tète de liste et toi tu es 11e. Tu prends ou tu dégages ! Et il a accepté la 11e place. Un type  comme ça fait quoi sur le départ des présidentielles ? Ousmane SY ? C'est le dauphin officiellement proclamé du PPP à la tète de l'Adema. Mais dès qu'on évoque son nom les Maliens répondent « ivrogne ». Donc cela va être difficile pour lui côté confiance. Et Iba ? Son nom donne toujours comme échos « salamandre » ou parfois « sang de chien ». Avec des frasques amoureuses au sein de l'Anpe, qu'il a eu à gérer. On connait la suite.

Nous avons aussi le grand spécialiste des primaires parmi les 19, Soumeylou  Boubèye Maïga qui était le challenger de Soumi en 2002. L'homme a vaincu ce dernier semble t-il mais l'achat des consciences a permis à Soumi de passer. L'homme est très connu. Il n'a jamais été élu de sa vie en aucun poste. Mais on le voit toujours au beau milieu de la bagarre électoral. Un mercenaire qui roule encore pour quelque cause encore inavouable ? Pour troubler la fête ; et quelle fête ? Tout le monde s'attend à ce qu'il s'arrête avant la ligne ''Arrivée'' et le choix des trois finalistes par le CE. Car au delà, il faut débourser cinq millions non remboursables. C'est un dinosaure de l'Adema en tant que fondateur du parti. Il a pris des coups bas même s'il sait en faire lui aussi.

Et BB'B' dans tout ca ? On se demande ce que le maire de la commune V est venu faire dans cette galère. A-t-il oublié sa misère pour la présidence de l'Amm ? Lui le toubab », l'asocial et le non charismatique même chez lui ! Bill le sait, il ne passera même pas en CV.

Dans ce sac à vipère se trouve l'exception, ne fait-elle pas la règle, un gentil et doux personnage. Il s'agit de Moustaphe Dicko. Il est connu pour deux choses. D'abord, il a été ministre en charge de l'Education et il a lamentablement échoué. C'est Diouncounda qui finira, c'est son second fait d'arme, par le récupérer et en faire son directeur de cabinet, une fois président de l'Assemblée nationale. Etre candidat à la candidature, (c'est gratuit) le fera momentanément sortir de l'anonymat.

Enfin, nous avons monsieur sachets plastiques. En tant que ministre en charge de l'environnement il avait démarché les proies faciles de la Scandinavie (nord de l'Europe) pour vendre un programme d'extermination hitlérienne des sachets plastiques. Ces gauchistes (tendance écologistes) ont mobilisé monts et merveilles au nom de cette extermination qu'était vouée à l'échec (et elle a échoué). Les mauvaises langues disent que l'ex prof de math a amassé beaucoup d'argent dans l'affaire.

L'argent, toujours l'argent. A l'Adema, comme ''l'argent appelle l'argent'' on achète les consciences sans vergogne. C'est dans la nature de l'Adema et il en sera ainsi jusqu'à la fin. La fin de la Ruche ? Beaucoup pensent qu'elle est proche. Attendons le dénouement de ces élections voir si l'argent fédère toujours.

Amadou Tall

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

candidature

AFP

Gabon: la Cour constitutionnelle rejette les recours sur la candidature d'Ali Bongo

Gabon: la Cour constitutionnelle rejette les recours sur la candidature d'Ali Bongo

AFP

Gabon: l'ex-président de l'Assemblée annonce sa candidature

Gabon: l'ex-président de l'Assemblée annonce sa candidature

AFP

Congo: Sassou Nguesso confirme officiellement sa candidature

Congo: Sassou Nguesso confirme officiellement sa candidature

refus

Actualités

Refus de Sanogo de comparaître : Quand un général se braque !

Refus de Sanogo de comparaître : Quand un général se braque !

Rodolph TOMEGAH

Evangelos Patoulidis: A 12 ans, ce petit prodige dit non au Barça !

Evangelos Patoulidis: A 12 ans, ce petit prodige dit non au Barça !

Rodolph TOMEGAH

MC Alger: Nabil Maâloul n’en veut pas

MC Alger: Nabil Maâloul n’en veut pas

femme

AFP

Guinée: une femme en voile intégral interpellée près du palais présidentiel

Guinée: une femme en voile intégral interpellée près du palais présidentiel

Plage

En Algérie, le burkini est «une négociation entre la femme et la société»

En Algérie, le burkini est «une négociation entre la femme et la société»

AFP

Avec comme N.2 une femme venant de l'ONU, la Fifa veut redorer son image

Avec comme N.2 une femme venant de l'ONU, la Fifa veut redorer son image