mis à jour le

Le prédicateur qui veut «sauver» les prostituées tunisiennes

Un religieux bahreïni débloque des fonds pour aider les femmes des maisons closes à trouver une autre activité.

Prédicateur religieux bahreïni, Hassan al-Husseini s’est mis en tête de sauver les prostituées tunisiennes. Il a même créé un fonds pour leur venir en aide.

Dans une vidéo intitulée «Une pècheresse m’a fait pleurer», mise en ligne sur You Tube, il s’adresse à des filles d’une maison close de Sousse. Selon France 24, l’enregistrement a déjà été visionné par plus de 3 millions d’internautes. Sur les réseaux sociaux, le débat fait rage.

France 24 est allé prendre la température dans une maison close de Tunis et recueillir les impressions des prostituées. Ici, le prédicateur sauveur de ces dames «suscite les moqueries des prostituées».

Pour Dalinda par exemple, la maison close où elle travaille lui permet d'être indépendante financièrement. C'est un lieu qui «depuis dix ans, (lui) assure un revenu stable, ce qu’aucun fonds ne peut garantir».

«Nous refusons totalement l’appel du prédicateur de laisser tomber notre métier. Toute tentative de dédommagement ne serait de toutes façons que temporaire et ne nous garantira pas de trouver un emploi stable. Nous demandons à ces gens de nous laisser tranquilles», lancent d'autres femmes de la maison close.

On ne peut pas faire confiance aux prédicateurs et aux salafistes, disent la plupart des prostituées, rappelant que beaucoup d'entre eux sont aussi leurs clients.

Quoi qu'il en soit, les maisons closes connaissent une vraie crises ces derniers mois. Les revenus ont beaucoup baissé depuis la chute de Ben Ali. Certaines prostituées constatent un lien entre la baisse des fréquentations et la montée au pouvoir des islamistes, et pointent du doigt le parti Ennahda.

«Nous n’avons pas de diplômes qui nous permettraient de prendre un nouveau départ. Nous vivons notre religion en accord avec notre société. Nous n’avons pas besoin de quelqu’un pour nous sermonner ou nous faire la leçon», explique l’une d’entre elles.

Lu sur France 24

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: La ville du Cap n'a plus que 100 jours de réserve d'eau  En Côte d'Ivoire, le gouvernement interdit la vente de cartes SIM aux moins de 16 ans  Les citoyens africains ont davantage confiance en leurs leaders religieux qu'en la justice 

Tunisie

AFP

"Upon the shadow" veut changer le regard sur l'homosexualité en Tunisie

"Upon the shadow" veut changer le regard sur l'homosexualité en Tunisie

AFP

La Tunisie veut croire en une embellie durable de sa sécurité

La Tunisie veut croire en une embellie durable de sa sécurité

AFP

La Tunisie commémore

La Tunisie commémore

prostitution

AFP

L'Italie voit arriver des Nigérianes destinées

L'Italie voit arriver des Nigérianes destinées

Industrie du sexe

Aux côtés des expatriés, des milliers de prostituées chinoises ont débarqué en Afrique

Aux côtés des expatriés, des milliers de prostituées chinoises ont débarqué en Afrique

Much Loved

Derrière l'agression de Loubna Abidar, la crispation marocaine sur la libéralisation des mœurs

Derrière l'agression de Loubna Abidar, la crispation marocaine sur la libéralisation des mœurs

prédicateur

AFP

Erdogan en Afrique pour parler du prédicateur Gülen

Erdogan en Afrique pour parler du prédicateur Gülen

AFP

Un prédicateur américain anti-gay interdit d'entrée en Afrique du Sud

Un prédicateur américain anti-gay interdit d'entrée en Afrique du Sud

AFP

Nigeria: TB Joshua, le sulfureux prédicateur "faiseur de miracles"

Nigeria: TB Joshua, le sulfureux prédicateur "faiseur de miracles"