mis à jour le

Les nahdhaouis refusent la transparence à l’ANC

Dans l’après-midi du jeudi 21 mars ,les représentants de l'Association Tunisienne pour l'Intégrité et la démocratie des élections (ATIDE), ainsi que d’autres observateurs présents au palais du Bardo ,siège de l’Assemblée Constituante , pour superviser l’opération de tri des candidatures à l’instance des élections ( ISIE ), ont été cassé les lieux, par les élus du mouvement islamiste Ennahdha qui se sont opposés à leur présence . Les travaux de la commission de tri ont été, de ce fait, perturbés .

« Un scandale a éclaté devant le bureau de tri, car les élus d’Ennahdha ont refusé la présence des observateurs de la société civile, alors que les autres élus n’ont exprimé aucune objection à ce que ces représentants soient présents pour une totale transparence ».
Aux dernières nouvelles, sollicité par Moez Bouraoui et Karima Souid et d’autres élus favorables à l’observation citoyenne, Mustapha Ben Jaâfar ,président de l’ANC , aurait convoqué une réunion d’urgence de la commission chargée du tri des candidatures pour l’ISIE en vue de trouver une solution avec les élus d’Ennahdha.
An cas de persistance de refus par les élus du parti islamiste, les élus solidaire avec ATIDE tiendraient, ce vendredi à 11 heures, une conférence de presse au siège de l’ANC pour expliquer la situation.

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes 

transparence

AFP

Les pays en développement réclament plus de transparence sur les marchés agricoles

Les pays en développement réclament plus de transparence sur les marchés agricoles

AFP

Génocide rwandais: des ONG demandent la transparence

Génocide rwandais: des ONG demandent la transparence

Actualités

M.Abbou : ‘La transparence des élections passe par la surveillance des financements d’Ennahdha et d’autres partis’

M.Abbou : ‘La transparence des élections passe par la surveillance des financements d’Ennahdha et d’autres partis’