mis à jour le

Affaire des biens mal acquis : Qui pourra tirer Karim Wade du guêpier ?


Me Amadou Sall et des barons du Pds auront beau faire, les efforts risquent d'être vains, tant le cas de l'ex-Ministre de l'Energie est sérieux. Unique dans son genre. D'habitude, ce sont des millions qu'un état peut reprocher à un citoyen. Mais des milliards, plus d'un milliard de dollars, c'est la première fois, sous nos tropiques que le détournement de pareille somme serait imputable à un seul homme.
Et si jamais, à la fin de sa mise en demeure prévue mi-avril, Karim Wade se montre incapable de donner des explications claires sur la fortune qu'on lui prête, il serait responsable du plus grand crime économique qu'auront connu le Sénégal et l'Afrique. Déjà, ça sent le brulé. L'étau se resserre inexorablement. Le fils de l'ancien président sénégalais doit impérativement expliquer aux sénégalais l'origine licite de sa fortune estimée à 694 milliards de francs CFA. A défaut, la levée de bouclier à laquelle on assiste, depuis quelques jours, ne sera qu'une partie de rigolade, devant l'indignation de ses compatriotes qui exigeront sa détention, jusqu'à remboursement des sommes disparues.
Il ne s'agit plus de démonstration de preuves de solidarité, de la part des militants du Pds. Encore moins, de cette sensiblerie bien sénégalaise qui transforme les bourreaux en victimes, en évoquant l'acharnement politique. La situation est tellement grave que, si pour des raisons plus ou moins étrangères au débat, le pouvoir actuel cherchait des compromissions, après l'inculpation de Karim Wade, cela se retournerait contre lui. Ce sont les citoyens sénégalais outragés qui monteraient eux-mêmes au front, pour exiger son incarcération et des explications.
C'est peu de dire que le sujet Karim Wade est dans le collimateur de tous ceux qui ne peuvent se faire à l'idée qu'un cadre de ce pays puisse être aussi cruel à l'égard de nos maigres finances, accentuées par les dérives d'une gestion libérale catastrophique, dix ans durant. Aussi bien dans la classe politique que médiatique, l'origine des fonds colossaux du fils de l'ancien président sénégalais constitue une énigme qu'il convient de résoudre dans les meilleurs délais. Surtout depuis que Thierno Alassane Sall, son successeur, lui interdit toute échappatoire : «A notre arrivée ici, on a trouvé une situation où beaucoup de mécanismes avaient été mis en place. Rien que sur le patrimoine immobilier de l'aéroport, sur une dizaine d'années, on atteint la bagatelle de 30, 40, 50 milliards assez facilement, en cumulant les petits ruisseaux de milliards, tirés de l'exploitation de sociétés comme celles d'assistance au sol, de transport des passagers, d'exploitation de l'aéroport. Et si vous étendez ces mécanismes sur l'ensemble des activités concernées-la finance, l'exploitation portuaire, l'immobilier-, on atteint des chiffres qui sont vertigineux pour les sénégalais, mais qui n'en sont pas moins réels».
Pour moins, on se serait cru en Colombie ou dans d'autres pays d'Amérique du Sud où la drogue règne en maître. Et quand la presse fait état de réactions de certains de ses amis ; comme Maître El Hadj Amadou Sall qui confiait naguère que la montagne des accusations avait accouché d'une souris et qu'aucun franc n'avait été trouvé dans un compte à l'étranger, tout le monde est unanime à penser que ce sont de simples déclarations d'avocat dépassé par les événements. Un baroud d'honneur sans conviction, en somme. Mais, attendons le 14 Avril prochain, pour être définitivement fixé.
Cheikh Ba

REWMI QUOTIDIEN

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

affaire

AFP

Afrique du Sud: une commission d'enquête blanchit Zuma dans une affaire de corruption

Afrique du Sud: une commission d'enquête blanchit Zuma dans une affaire de corruption

AFP

Affaire Karim Wade: 27 millions d'euros restitués

Affaire Karim Wade: 27 millions d'euros restitués

AFP

Egypte: peines de prison confirmées pour le clan Moubarak dans une affaire de corruption

Egypte: peines de prison confirmées pour le clan Moubarak dans une affaire de corruption

biens

AFP

Nigeria: arrestation de juges et biens saisis dans une opération anticorruption

Nigeria: arrestation de juges et biens saisis dans une opération anticorruption

AFP

Gabon: des biens immobiliers de la famille Bongo saisis par la justice en France

Gabon: des biens immobiliers de la famille Bongo saisis par la justice en France

AFP

Biens mal acquis: l'enquête française vise

Biens mal acquis: l'enquête française vise

Wade

AFP

Gracié et libéré, Karim Wade quitte le Sénégal, plongé dans la controverse

Gracié et libéré, Karim Wade quitte le Sénégal, plongé dans la controverse

AFP

Sénégal: la Cour suprême confirme la condamnation de Karim Wade

Sénégal: la Cour suprême confirme la condamnation de Karim Wade

AFP

Sénégal: Karim Wade saisit la Cour suprême

Sénégal: Karim Wade saisit la Cour suprême