mis à jour le

PREPARATIFS DES LOCALES 2014 : L’Afp mobilise ses troupes à Rufisque

Et cela va démarrer par une journée d'études prévue samedi prochain, au Cnfa de Rufisque. De l'avis d'Ousmane Samb, secrétaire général de la délégation départementale des Progressistes de Rufisque, «cette manifestation sera l'occasion d'évoquer la situation de leur parti, en particulier dans le département, des relations avec leurs partenaires et alliés, mais aussi, de la préparation des prochaines échéances électorales».


Le secrétaire général de la délégation départementale de l'Alliance des forces du progrès (AFP) de Rufisque, Ousmane Samb a fait part jeudi, lors d'un point de presse, de l'intention de sa formation de participer aux élections locales dans le département de Rufisque. M. Samb, par ailleurs, Président du Conseil Régional de Dakar et adjoint au Maire de la Ville, a révélé qu'il était une éventualité que l'Afp parte sous sa propre bannière. Continuant et répondant à une question des journalistes sur les jeux d'alliances, il précisera: «nous allons renforcer notre base politique à Rufisque. La politique est un jeu de yoyo en permanence. A l'Afp, nous n'avons pas ce problème. Aujourd'hui, Benno Book Yaakaar gère le pays. Actuellement, il n'y pas de problèmes particuliers, mais nous restons vigilants». Parlant des relations que l'AFP entretient avec les autres formations de BBY, des éventuelles coalitions qu'elle peut nouer avec elles, Ousmane Samb fera savoir : «ce n'est pas un parti d'alignement». Précisant sa pensée, il déclarera que les élections locales sont une élection de proximité. Sous ce rapport, il n'est pas possible à une seule formation politique de l'emporter. «Nous restons ouverts à toutes les bonnes volontés disposées à nous rejoindre, dans le cadre d'une coalition, pour les prochaines locales», recadrera Ousmane Sambe qui a précisé que son parti n'avait pas encore désigné pour la mairie de Rufisque. Et parlant de sa présence dans le Conseil Municipal, dirigé par Badara Mamaya Séne, l'actuel Président du Conseil Régional de Dakar, s'est voulu clair : «nous sommes comptables de la gestion de l'actuel maire (Badara Mamaya Séne), pour avoir soutenu son élection en 2009, dans le cadre de la coalition Rupture dont nous étions membres mais, lors de cette journée d'études, les militants, souverainement, vont se déterminer, pour faire des propositions de candidatures pour les locales prochaines».
Djiby GUISSE
REWMI QUOTIDIEN







.

.

'