mis à jour le

Actes contre-nature sur son petit frère : Sada Diallo encourt 5 ans de prison

Au lieu d'assouvir sa libido ailleurs, Sada Diallo a préféré son petit frère qui, timoré à dénoncer son ainé, est devenu dépressif, en plus de souffrir d'hémorroïdes. Une situation impardonnable, pour le parquet qui a requis 5 ans contre le frère indélicat, hier, à la barre du tribunal.

Les actes contre-nature commis sur lui par son frère l'ont traumatisé. Servant de jouet sexuel depuis qu'il était en classe de cm2, Ibou Diallo en a eu une déficience mentale depuis 2008, continuant de subir les assauts de son ainé, sans piper mot. «Il m'a menacé de me tuer, si je le dénonçais. Lorsque j'étais petit, je sentais que quelqu'un me caressait et enlevait ma culotte, quand je dormais. Quand je sentais un liquide couler en moi, il se retirait et je restais couché, j'avais peur de le dénoncer. Il me forçait à faire ce qu'il voulait, jusqu'en 2012 et me donnait de l'argent, pour que je me taise. Je souffre d'hémorroïdes et de dépression, à cause de lui», narra le plaignant à la barre. Une version qui chargera son frère, avec le certificat médical versé sur le dossier, attestant de cicatrices et de fissures anales. Niant les faits, Sada Diallo indexa leur s½ur qu'il accuse d'avoir tout manigancé. «Je ne sais pas pourquoi il a porté ces accusations sur moi, mais je ne lui ai rien fait», confia t-il au juge, avant d'expliquer sa présence à Mbour par un nouveau emploi. La s½ur, constituée témoin, ajoutera avoir reçu son frère Ibou en 2008, lorsque ce dernier commençait à souffrir de dépressions et d'hémorroïdes. Devant la résistance des hémorroïdes aux multiples soins, elle pressera son cadet de questions, découvrant, ainsi, que leur grand frère abusait de lui. Mis au parfum de l'affaire, le grand frère sera expulsé de la maison par leur père, avant de s'implanter à Mbour. Elle précisera que le frère indélicat est un ivrogne et un drogué.
Demandant le franc symbolique, l'avocat de la partie civile dira qu'il y a eu conjonction sexuelle entre son client et son frère. Le parquet, dans la même veine, ajoutera que le délit de viol et d'acte contre nature était, au début du procès, dubitatif, à raison de la pathologie dont souffre le plaignant qu'un spécialiste a décelée. Mais, ce dernier est arrivé à être constant, aussi bien, lors de l'enquête préliminaire qu'à la barre. Ainsi, a-t-il requis 5 ans de prison. Pour tirer d'affaire son client, l'avocat de la défense taxera la partie civile de pervers, de parler comme une fille. Justifiant les cicatrices des fissures anales, il évoquera les hémorroïdes. Le tribunal rendra son verdict le 26 prochain, date du délibéré.
Fanta DIALLO
REWMI QUOTIDIEN

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

prison

AFP

Niger: 1 an de prison pour 3 policiers après des violences sur un étudiant

Niger: 1 an de prison pour 3 policiers après des violences sur un étudiant

AFP

RDC: présentation des auteurs présumés d'attaques de prison et commissariats

RDC: présentation des auteurs présumés d'attaques de prison et commissariats

AFP

RDC: un mort et des blessés lors d'une évasion de la prison de Bukavu

RDC: un mort et des blessés lors d'une évasion de la prison de Bukavu