mis à jour le

Viol et pédophilie : Les parents de la victime tentent de couvrir le prévenu

Le parquet s'est indigné de la conduite des parents d'A. Nd qui ont voulu couvrir le bourreau de leur fille. En effet, devant la barre hier, désigné comme étant le violeur, les parents ont intimé l'ordre au témoin de ne pas dire ce qu'il savait de l'histoire.


Que doit faire le tribunal, si les parents de la violée, mineure, de surcroit, ont montré une volonté manifeste de ne pas dire la vérité. Une question qui a traversé l'esprit de beaucoup de gens assistant au procès d'A. Nd contre Mamadou Ndiaye, un homme marié. Ce dernier est prévenu de viol et de pédophilie sur la fillette de 14 ans. D'après celle-ci, les faits remontent à la nuit du 24 décembre dernier, lorsqu'en compagnie de son petit frère, elle sera prise de force par l'homme qui l'entrainera dans une chambre, pour abuser d'elle. Après les faits, elle dira avoir retrouvé son frère qui avait pris la fuite sur le chemin. Déboussolée, elle sera acheminée à l'hôpital par sa grande s½ur et sa formatrice qui ont remarqué du sang sur son pagne. Le certificat médical, délivré par le médecin, fait mention d'une déchirure hyménale ancienne. Son bourreau niera les faits, déclarant n'avoir vu la plaignante qu'à la police, le dimanche où les policiers l'ont cueilli chez lui. Pourtant, la chambre telle que décrite, avec les habits de femme, par la victime, a été trouvée ainsi par les limiers. Pris comme témoin, le petit frère dira que le prévenu les avait apeurés, ce jour, avant de prendre de force sa s½ur. A côté de ses parents, le jeune a dû changer de version pour décharger le pervers. Une attitude bizarre, de l'avis du parquet, qui recevra de la bouche du jeune que leur maman lui avait intimé l'ordre de ne pas dire la vérité sur l'affaire. «Il y a tentative de manipulation, j'ai comme l'impression que les parents ne veulent pas que la vérité éclate», précisera-t-il dans son réquisitoire. Cependant, pour le ministère public, les faits sont constants : la fille a subi des actes de viol et de pédophilie, que le sang trouvé sur son pagne démontre. Aussi, convaincu de la culpabilité du prévenu, il requit 2 ans, pour le délit de viol et 4 ans pour celui de pédophilie. Pour les avocats de la défense, rien ne prouve la culpabilité de leur client, d'autant que la version du témoin n'est pas constante. Ainsi, plaident-ils la relaxe. Délibéré, 28 mars.
Yandé DIOP
REWMI QUOTIDIEN

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

viol

AFP

Burundi: l'ONU dénonce les chants appelant au viol d'opposantes

Burundi: l'ONU dénonce les chants appelant au viol d'opposantes

AFP

Ghana: une ministre crée une polémique en associant minijupe et viol

Ghana: une ministre crée une polémique en associant minijupe et viol

AFP

La star marocaine Saad Lamjarred entendue dans une autre affaire de viol

La star marocaine Saad Lamjarred entendue dans une autre affaire de viol

pédophilie

AFP

Burkina: deux membres des forces spéciales françaises entendus pour pédophilie

Burkina: deux membres des forces spéciales françaises entendus pour pédophilie

AFP

Burkina: deux soldats français soupçonnés de pédophilie sur une fillette de 5 ans

Burkina: deux soldats français soupçonnés de pédophilie sur une fillette de 5 ans

AFP

Maroc: un Allemand soupçonné de pédophilie arrêté par la police

Maroc: un Allemand soupçonné de pédophilie arrêté par la police

parents

AFP

Nigeria: l'inquiétude des parents des écolières encore captives

Nigeria: l'inquiétude des parents des écolières encore captives

AFP

Des parents d'enfants adoptés en RDC manifestent pour les faire venir en France

Des parents d'enfants adoptés en RDC manifestent pour les faire venir en France

AFP

Nigeria: les parents des "filles de Chibok" reçus

Nigeria: les parents des "filles de Chibok" reçus