mis à jour le

(ŒIL DU COMBATTANT) : La francophonie et nous

La semaine de la Francophonie. Nous y sommes. Les structures qui ont en charge le destin de la langue française s’activent. Elles ont promis de donner à l’événement un éclat particulier. Le français, doit-on le rappeler, est parlé par 220 millions de personnes dans le monde dont 80% vivent en Afrique. C’est dire que l’héritage linguistique colonial qu’assument les francophones d’Afrique n’est pas banal.

La langue française, dans la quasi-totalité des pays africains francophones, s’est imposée comme langue de travail, voire   langue officielle. On notera que les constitutions y sont rédigées en français et- que ces constitutions s’inspirent assez largement du modèle français. Ce n’est pas innocent. Il faut en conclure qu’il y a un esprit de la langue. Il dose et dope celle-ci d’assez de dynamisme pour qu’elle façonne et modèle mentalement son sujet parlant, c’est-à-dire le locuteur, celui qui parle cette langue.

On reconnaîtra par ailleurs que l’Afrique francophone ne cesse d’enrichir et de faire fructifier sa part d’héritage. Elle initie  chaque jour les Africains à la langue de Molière. De Bamako à Cotonou, de Niamey à Brazzaville, la langue française, arrosée à la sauce au chocolat noir, prend des saveurs inattendues. Aussi prospère-t-il dans toutes ces contrées d’Afrique francophone un français sui generis, c’est-à-dire propre aux populations de ces zones. Ce français-là est leur création. Il s’intègre parfaitement à leur patrimoine culturel et n’est plus une langue étrangère, mais une langue africaine.

Ce phénomène d’appropriation, de réinterprétation et de recréation bien perceptible à la base est tout aussi réel dans les couches supérieures et lettrées de la population de l’Afrique francophone. Vous est-elle encore étrangère une langue que vous avez mis des décennies à apprendre et à explorer dans ses moindres coins et recoins ? Vous est-elle encore étrangère une langue que vous vous êtes investi à maîtriser en ses diverses facettes, domestiquer en ses divers usages ?                                     Quelle est la langue étrangère entre le français que vous parlez bien et l’une de vos langues nationales que vous ignorez complètement ?

La francophonie, aux dires de ses grands animateurs, ambitionne d’être un espace de partage, le français servant de liant entre des peuples aussi divers que différents. Mais la francophonie s’empresse d’affirmer qu’elle a aussi vocation à encourager le développement des langues nationales.

Le Fouineur

francophonie

AFP

La Francophonie couronne la Rwandaise Louise Mushikiwabo, en dépit des critiques

La Francophonie couronne la Rwandaise Louise Mushikiwabo, en dépit des critiques

AFP

La Francophonie couronne la Rwandaise Louise Mushikiwabo, en dépit des critiques

La Francophonie couronne la Rwandaise Louise Mushikiwabo, en dépit des critiques

AFP

Louise Mushikiwabo, une femme de caractère

Louise Mushikiwabo, une femme de caractère