mis à jour le

Des adhésions en provenance des partis RPM, CNID, SADI, MPR et PDES : L’URD se renforce de nouveaux militants

Younoussi Touré (à droite) et Daouda M. Koné, lors de la signature du protocole

Ce sont, en effet, des militants de quelque sept partis politiques dont les plus significatifs sont le RPM, SADI, le CNID, le PDES et le MPR, qui ont décidé, le mercredi dernier à Azalaï Grand hôtel, de rallier avec armes et bagages les rangs de l'URD. C'était lors d'une cérémonie solennelle, en présence de Soumaïla Cissé, rentré tout juste la veille à Bamako, après un long séjour à l'étranger.

Ça ne doit pas être la fête dans les partis précités, dans la mesure où, en cette veille d'élection, tout départ important éloigne...plus ou moins du pouvoir. Il y a d'abord l'effet que cela produit sur les autres militants des partis des transhumants. Ensuite, il y a un risque qui est plus que réel de voir ces partants attirer d'autres dans le but de les suivre dans leur nouveau choix. L'opération d'adhésion de nouveaux militants, paraphée le mercredi dernier à l'Azalaï Grand hôtel de Bamako, entre le président de l'URD, l'Honorable Younoussi Touré et le porte-parole du Groupe des nouveaux adhérents, Daouda Moussa Koné, sonne en quelque sorte la fin du parti de Dr Oumar Mariko dans le cercle de Kolondiéba, le fief de l'enfant terrible de la démocratie malienne. Le désormais ex-militant SADI, Daouda Moussa Koné, qui, selon des sources concordantes, serait l'un des plus gros contributeurs du parti SADI, a fait un bref rappel de la situation qui a conduit à cette rupture avec leurs différents partis de provenance.

Soumaila Cissé s'adressant aux participants.

Soumaila Cissé s’adressant aux participants.

Selon lui, c'est suite à de « nombreuses frustrations et incompréhensions », que lui et ses camarades « ont décidé de prendre leur destin en main pour tenter d'autres options possibles afin de contribuer de manière positive à la construction nationale dans la logique du respect des valeurs républicaines ».

Moisson pour l'URD suite à cette arrivée massive dans ses rangs de militants de SADI, du CNID, du RPM, du MPR et du PDES : 2 députés venus de SADI, 54 conseillers municipaux, 27 membres de comité central, 95 membres de bureau de coordination et des centaines de militants de base de Kayes, Kita, Kolondiéba (venus à la cérémonie à bord de deux cars de transport), Bougouni, Yanfolila, Ségou, Baraouéli, San, Macina, Niono, Markala, Douentza, Téninkou, Gao, Ansongo et Kidal (dont les déléguées furent longuement applaudies).

Dans une brève allocution en bambara et en français, Soumaïla Cissé, arrivé à la fin de la cérémonie en compagnie de son épouse, Mme Cissé Assa Traoré, a félicité les nouveaux membres de son parti, l'assistance et remercier toutes celles et tous ceux qui ont lui manifesté leur sympathie lors de son séjour dans l'Hexagone, suite à l'agression dont il fut victime. Tout en rassurant qu'il se porte présentement à merveille.

Mamadou FOFANA pour Maliweb

partis

AFP

Sierra Leone: les deux principaux partis choisissent leurs candidats

Sierra Leone: les deux principaux partis choisissent leurs candidats

AFP

Rwanda: arrestation de responsables de deux partis d'opposition

Rwanda: arrestation de responsables de deux partis d'opposition

AFP

Zimbabwe: des partis d'opposition se coalisent pour battre Mugabe en 2018

Zimbabwe: des partis d'opposition se coalisent pour battre Mugabe en 2018

militants

AFP

Opposition en RDC: un cadre empêché de quitter le pays, deux militants "enlevés"

Opposition en RDC: un cadre empêché de quitter le pays, deux militants "enlevés"

AFP

Niger: trois militants innocentés après une manifestation violente

Niger: trois militants innocentés après une manifestation violente

AFP

RDC: des militants d'opposition dispersés près de l'aéroport de Lubumbashi

RDC: des militants d'opposition dispersés près de l'aéroport de Lubumbashi