mis à jour le

Assainissement dans le Passoré : Encore d'énormes efforts à fournir

En juin 2012, la députée Fatou Diendjéré prenait l'engagement d'accompagner les populations de son village d'origine Song Naba dans la réalisation d'une dizaine de latrines. Cette initiative s'inscrivait dans le cadre de l'approche Assainissement Total Porté par les Leaders (ATPL). A cette occasion, les responsables de la mairie de Yako, se sont aussi engagés à réaliser autant de latrines dans le village. Mais, huit mois après, le bilan est loin d'être reluisant.

Les membres du RICHE (Réseau d'Information et de Communication à l'Hygiène, Eau potable et Assainissement) ont fait le constat ce mercredi, 20 mars 2013, lors de leur caravane de presse destinée à faire le bilan de l'accès à l'assainissement et à l'eau potable dans la région du nord.

Des dix latrines annoncées avec l'accompagnement de l'honorable Diendiéré, seules deux latrines sont réellement en phase de réalisation : les fosses sont creusées et il reste la pose des dalles déjà confectionnées et la superstructure. Pour les huit autres latrines, les fosses ne sont pas encore creusées.

Les populations éprouvent de réelles difficultés à assurer cette tâche de creusage des fosses, faute de main d'½uvre disponible. Les jeunes, habilités à faire ce travail, ont déserté le village, peuplé uniquement des vieux, des femmes et des enfants. « Les jeunes nous ont abandonnés le village pour aller chercher l'argent en brousse. Nous, avec les femmes et les enfants n'avons pas la force pour creuser, sur un sol dur comme le nôtre », confie André Saaba. « Or, sans la fosse, le leader ne peut pas apporter son accompagnement qui consiste entre autres à l'apport de ciment et de matériels pour la confection de la dalle », rappelle Hermann Kambou de WaterAid.

Résultat, pas grand-chose n'a avancé sur le terrain de la réalisation des latrines. Et pourtant les besoins en la matière restent énormes dans le village. Et des habitants comme Ousmane Ouédraogo sont toujours obligés de se lever très tôt le matin pour aller faire leurs besoins très loin, dans la brousse.

Les solutions envisagées

Pour résoudre le problème de fosses non encore creusées, M. Kambou pense à une meilleure organisation sociale au niveau des populations locales. A l'image de ce qui se fait ailleurs dans d'autres régions du pays (Centre Est, Centre Ouest ou Sud Ouest) où l'approche ATPL connaît de réels succès grâce à la mobilisation des populations bénéficiaires.

Mais, pour le coordonnateur du RICHE, Dieudonné Soubeiga, la mise en place d'intermédiaire actif entre le leader et les bénéficiaires peut être un moyen efficace pour assurer le suivi des engagements des uns et des autres, et de parvenir à de meilleurs résultats sur le terrain.

Engagements de la mairie et situation de la commune

En ce qui concerne les engagements de la mairie de Yako pour la construction de latrines à Song Naba, les choses ne sont pas encore totalement réalisées. Des fosses sont déjà creusées, mais les dalles et les éléments de la superstructure ne sont pas encore en place.

En revanche dans la ville de Yako, des latrines ont été réalisées au marché et vont bientôt être fonctionnelles. Cela participe, selon le maire Amado Sanfo, de l'engagement pris par les autorités municipales il y a déjà quelques années, de faire passer le taux d'accès à l'assainissement de 2% en 2010 à 50% en 2013. Et de souligner la réalisation d'environ 250 latrines familiales dans la commune depuis 2012 et la formation de maçons dans les villages sur la construction des latrines.

Mais, en dépit de tout, d'énormes efforts restent encore à faire dans le Passoré pour l'atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) en matière d'accès à l'assainissement. Car, il n'est pas aisé de passer de 2% à 50% dans un domaine aussi complexe que celui de l'assainissement. Même si cela constitue, sans doute, un beau challenge à relever pour le bonheur des populations.

Grégoire B. BAZIE

Lefaso.net

assainissement

Nabil

Appel à résumés pour l'atelier d'apprentissage et d'échanges :

Appel à résumés pour l'atelier d'apprentissage et d'échanges :

Nabil

Eau et assainissement à Bobo-Dioulasso :

Eau et assainissement à Bobo-Dioulasso :

Zénith Balé

Le secteur  eau hygiène assainissement et la présidentielle de 2013 : Soumi propose 20 milliards par an, pour résorber les déficits

Le secteur eau hygiène assainissement et la présidentielle de 2013 : Soumi propose 20 milliards par an, pour résorber les déficits