mis à jour le

Crise malienne : Djibrill Bassolé échange avec les ambassadeurs de l'OCI au Burkina

En février dernier, l'OCI (Organisation de la coopération islamique) désignait Djibrill Bassolé comme représentant spécial de l'OCI pour le Mali et le Sahel. Avant l'élaboration de son plan d'action, il a échangé, ce jeudi 21 mars 2013 à Ouagadougou, avec les ambassadeurs des pays membres de ladite organisation.

C'est à l'occasion de la conférence des chefs d'Etat de l'OCI à la Mecque (Arabie Saoudite) en août 2012 que la décision a été prise de désigner un représentant spécial de l'OCI pour le Mali et le Sahel. Puis, en de février 2013, au Caire (Egypte), le sommet ordinaire des chefs d'Etat approuve la désignation de Djibrill Yipènè Bassolé.

Le 11 mars, le nouvel envoyé spécial se rend à Djeddah afin de discuter avec le secrétaire général de l'OCI, le Pr Ekmeleddin Ihsanoglu des modalités de cette mission.

Dans la formulation de son plan d'action, Djibrill Bassolé n'entend pas faire cavalier seul. C'est pourquoi, il jugé bon d'échanger avec les ambassadeurs des pays membres de l'OCI accrédités au pays des hommes intègres, recueillir leurs avis et leurs suggestions.

Afin de mettre l'opinion publique au même niveau d'information, l'envoyé spécial de l'OCI a échangé avec les hommes de médias, à la suite de la rencontre avec les diplomates.

Plan d'action de l'envoyé spécial

Avant la formulation proprement dite de son plan d'action, le représentant spécial de l'OCI pour le Mali et le Sahel a déjà une idée claire de ce qui devrait y figurer. Il s'agit, entre autres, de la résolution de l'urgence humanitaire au Nord-Mali, la prévention de pareilles crises dans les autres pays sahéliens et de la nécessité de stopper l'islamophobie grandissante dans certains milieux du fait des actions des extrémistes qui disent agir au nom de l'islam.

Un certain nombre de villes viennent d'être libérées des mains des groupes terroristes, mais la guerre a détruit les infrastructures et désorganisé le tissu économique laissant les populations dans un dénouement total. Il est donc urgent que ces populations puissent bénéficier de soutien. « En tant qu'envoyé spécial, j'appellerai les Etats membres de l'OCI à intensifier leurs aides aux populations démunis », précise Djibrill Bassolé.

Aussi, est-il question de mettre l'accent sur la prévention car ce qui est arrivé au Mali est illustratif de ce qui pourrait arriver à n'importe quel pays du Sahel. Il y avait plusieurs facteurs de menaces (rébellion armée touareg, développement narco-trafiquants, développement d'activités terroristes).

Précarité oblige, des jeunes ont dû rejoindre ces groupes terroristes. « Il va nous falloir aider les pays membres de l'OCI de cette zone à aider à promouvoir le développement socio-économique, à promouvoir la bonne gouvernance », pense l'envoyé spécial de l'OCI.

L'islam, une religion de tolérance

Durant l'occupation du Nord-Mali, des groupes armés extrémistes ont tué, saccagé des biens, imposé des lois au nom de l'islam donnant ainsi une image absolument désastreuse de l'islam, provoquant ainsi l'islamophobie. « Une des missions de l'OCI est de corriger cette perception, de dissocier des actions criminelles de l'islam qui de nature est une religion de fraternité, de solidarité et de tolérance », a rappelé Djibrill Bassolé.

Une réunion des pays membres de l'OCI sous forme de groupe de contact devrait se tenir dans les jours à venir pour arrêter les missions de l'envoyé spécial de l'OCI. L'OCI « apportera sa touche particulière pour emmener toutes les populations et les groupes armés à comprendre que l'islam n'autorise pas de pareils comportements (...) Elle emmènera aussi sa touche particulière dans l'implication des pays du Golf (généralement plus nantis) à apporter un soutien financier et humanitaire à non seulement au retour de la paix, mais aussi à la stabilisation des pays de la zone sahélo-saharienne », soutient l'envoyé spécial. Mais, l'OCI ne fera pas cavalier seul, elle travaillera avec la CEDEAO, l'UA et les Nations Unies, a précisé M Bassolé.

Moussa Diallo

Lefaso.net

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

crise

AFP

Gabon: état de crise latente trois mois après la présidentielle

Gabon: état de crise latente trois mois après la présidentielle

AFP

Nigeria: le pays s'enfonce dans la crise économique

Nigeria: le pays s'enfonce dans la crise économique

AFP

Maroc: toujours pas de nouveau gouvernement, bientôt la crise politique?

Maroc: toujours pas de nouveau gouvernement, bientôt la crise politique?

Burkina

AFP

Burkina Faso: un plan de développement de 23,5 milliards d'euros

Burkina Faso: un plan de développement de 23,5 milliards d'euros

AFP

Burkina Faso: le gouvernement affirme avoir déjoué un putsch

Burkina Faso: le gouvernement affirme avoir déjoué un putsch

AFP

Le Burkina Faso inaugure sa première usine de lampes solaires

Le Burkina Faso inaugure sa première usine de lampes solaires