mis à jour le

Une triplette qui veut faire de la Tunisie un pays asservi et vil

Par Salem Ben Ammar

Un mollasson, un psychopathe et un terroriste qui veulent faire de l’ombre au leader Habib Bourguiba. Une triplette dont l’histoire puise ses sources dans les archives hospitalières psychiatriques et pénitentiaires de droit commun veut changer l’histoire de la décolonisation de la Tunisie.

Rien que ça. Une triplette tellement aveuglée par sa haine de Bourguiba et des nationalistes tunisiens qui ont payé de leur vie et de leur personne de 1881 à 1956, qu’elle oublie que l’histoire n’est pas celle qu’on récrit c’est celle qui a été faite et actée et qu’on ne peut plus jamais défaire. Celle de la résistance contre les forces étrangères d’occupation sans recours à la violence terroriste.

En revanche, la leur qui consistait à vitrioler,commettre des attentats terroristes contre leurs propres compatriotes et semer le trouble dans le pays n’est pas de l’histoire, elle appartient à l’histoire criminelle et collaborationniste de la Tunisie.

Réviser une histoire factuelle pour la renier après, n’est pas faire de l’histoire, cela s’appelle du révisionnisme qui est le propre des lâches et des félons.

Quand on a pas le courage humain et politique d’assumer sa propre histoire on fait de l’autre le bouc-émissaire de ses échecs personnels.

L’histoire de la psychiatrie est riche de cas de malades qui ne peuvent exister que dans le mépris et la destruction imaginaire ou effective d’autrui.

La Troïka qui a raté son propre rendez-vous avec l’histoire de la Tunisie est en voie de laisser son nom dans l’histoire de l’infamie.

En voulant occulter l’histoire anticoloniale de Bourguiba, la Troïka se couvre non seulement de honte et de ridicule, mais elle avoue surtout sa frustration de ne pas s’inscrire elle-même dans le cours de l’histoire.

On reconnaît la qualité d’un homme dans sa force à capitaliser sur l’histoire quelle qu’elle soit et en tirer les leçons pour mieux aller de l’avant, chercher à la remettre en question, c’est aller prendre l’autoroute à contre-sens pour finir à prendre en pleine figure le flot de véhicules qui avancent dans le sens de l’histoire.

L’histoire la vraie retiendra que là où des hommes ont versé leur sang pour que vive leur peuple, d’autres sont en train de faire couler le sang pour la cause des ennemis de la Tunisie. Bourguiba a libéré le pays et la Troïka veut l’aliéner au Qatar.

L’histoire retiendra que la Troïka a fêté les fêtes de l’indépendance américaine et du Qatar preuve de son allégeance et sa soumission à ces deux pays , et a boudé la vraie fête de l’indépendance nationale, preuve de son antipatriotisme.

Habib Bourguiba a voulu faire de son pays un pays digne et debout, la Troïka veut en faire un pays asservi et vil. C’est ce qui sera gravé dans le marbre de l’histoire.

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes