mis à jour le

Le MNLA brûle les logements de deux sous-officiers maliens à Ber dans la région de Tombouctou

Des éléments du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), ont mis du feu, mercredi matin, aux logements de deux sous-officiers de l’armée malienne dans l’enceinte de la garde nationale à Ber, une localité située à 60 mm de la ville de Tombouctou au nord-ouest du pays, indique un communiqué du ministre malien de la Défense, le général Yamoussa Camara.

 

Selon le général Camara, cet acte criminel est l’oeuvre d’éléments appartenant au MNLA, résidant à Ber.

 

Mardi dernier, dans le secteur de Lérè au nord-ouest, des hommes armés ont « jeté deux villageois dans un puits et braqué deux véhicules de transport public dont l’un des chauffeurs et trois passagers ont pu s’échapper », souligne le même communiqué, indiquant que « les assaillants ont pris la direction du nord-ouest du pays ».

 

Le ministre malien de la Défense et des Anciens combattants rassure les populations que « tout est mis en oeuvre par les forces alliées, afin de mettre hors d’état de nuire ces terroristes ».

 

Par ailleurs, le porte-parole de la Mission internationale de soutien au Mali (Misma), le colonel ivoirien Yao Adjoumani, s’est félicité mercredi du retour progressif des déplacés internes.

 

« La semaine dernière, nous annoncions que les déplacés internes sont au nombre de 400 000 personnes. Aujourd’hui, ils sont au nombre de 271 465 déplacés internes, ce qui prouve qu’il y a un retour progressif, surtout au niveau de Tombouctou et de Gao, où l’école a repris », a déclaré le colonel Adjoumani lors d’une conférence de presse.

 

French.news.cn   2013-03-21 16:49:20

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé