mis à jour le

Mali: la tenue de l’élection présidentielle en juillet est un défi important à relever, a dit un leader un politique malien

 Le potentiel candit et président d’honneur du parti Union pour la République (URD), Soumaïla Cissé, a déclaré mercredi à Xinhua en marge d’une cérémonie que la tenue de l’élection présidentielle en juillet est un défi important à relever.

Soumaila Cissé

Les élections présidentielles et législatives sont prévues en juillet prochain au Mali. De l’avis de certains acteurs politiques maliens, il y a plus d’interrogations que de certitudes quant à la tenue de ces élections.

 

Face à cette situation, le président d’honneur de l’URD et non moins potentiel candidat du parti, Soumaïla Cissé, a donné son point de vue lors de sa toute première sortie publique à son retour au bercail, après une absence de près d’un an du pays.

 

De l’avis de M. Cissé,  »s’il y a des interrogations, ce n’est pas grave, le problème c’est de trouver les solutions. On peut avoir mille interrogations, s’il y a mille solutions, il y a pas de problème ».

 

 »Ce qui est sûr, c’est un défi important et il faut se mobiliser pour le relever. Nous avons tous que une bonne finalité (sortie de crise, Ndlr), c’est d’organiser des élections le plus rapidement possible, des élections crédibles, transparentes, acceptées par les maliens et la communauté internationale », a ajouté M. Cissé.

 

Celui-ci a précisé qu’il  »ne va pas entrer dans un système pessimiste, en disant on ne va pas y arriver » et il a poursuivi  » Je crois qu’il faut s’y donner, aller de façon volontaire, tous ensemble, vers cette solution », même s’il n’exclut pas un éventuel report au cas où.

 

M. Cissé demande à ses compatriotes notamment les acteurs politiques de  »faire confiance aux techniciens, aux membres du gouvernement, qui ont proposé la date. Ils doivent savoir où en est le fichier électoral; quelles sont les mesures prises pour réussir; quel est l’état de mobilisation des ressources financières pour faire face à la situation. Aussi, peut-être qu’ ils sont beaucoup d’informations par rapport à nous (acteurs politiques, Ndlr) sur le système sécuritaire global du pays ».

 

A son avis, tous ces paramètres sont  »beaucoup plus concentrés au niveau du gouvernement qu’au niveau de chacun de chez nous pris individuellement. Donc faisons leur confiance, accompagnons-les, entrons dans leur optime et je pense qu’on réussira ».

 

Quant à lui-même, M. Cissé a déclaré qu’il est  »confiant, optimiste, sinon je n’allais pas être là et il faut que tous les maliens soient optimistes ».

 

Soumaïla Cissé s’est confié à Xinhua à l’issue d’une cérémonie lors de laquelle, 178 cadres et leurs militants venus de 4 partis politiques (le RPM, le CNID, le MPR et le SADI) comprenant 2 députés, 54 élus communaux, ont fait leur adhésion à l’URD.

 

French.news.cn   2013-03-21 13:12:21

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé